Siep Logo

Accompagnateur·rice de train

Transports & logistique / Transport ferroviaire

Code Riasec RSE - Mise à jour 20/02/2015

Repérable à l'uniforme et au képi qu'il porte, l'accompagnateur de train est un ambassadeur de l'exploitant du réseau ferroviaire. Ses fonctions sont aussi diverses qu'essentielles : sur les quais ou dans le train, il informe les voyageurs, assure leur sécurité lors du trajet et contrôle et/ou vend les titres de transport.

Sa première tâche de la journée consiste à prendre connaissance des livres d'ordres et des notes de service afin d’être tenu au courant des changements de réglementation. Il effectue ensuite un contrôle de la propreté du train et de certains éléments de sécurité (entre autres, le bon fonctionnement des portes) avant de procéder à l'accueil des voyageurs. Par un coup de sifflet ou à l'aide d'un dispositif sur le quai ou dans le train, il avertit le conducteur qu'il peut prendre le départ.

Le contrôle des titres de transport, tâche essentielle de sa fonction, nécessite beaucoup de diplomatie car l’accompagnateur peut être confronté à des voyageurs en défaut. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le candidat accompagnateur apprend, durant sa formation, à dialoguer avec des clients présentant des comportements qui peuvent être emprunts d’agressivité. En cas de gros problème (agressivité mais aussi malaise d'un voyageur, situation anormale sur les voies…), l'accompagnateur peut faire appel au Traffic Control (TC)[1], au Reizigers Dispatching Voyageurs (RDV)[2] ou au Security Operations Center (SOC)[3], joignables jour et nuit, qui prendront les mesures nécessaires.

Dans le cadre de son travail, il effectue aussi les annonces relatives au voyage et informe les passagers dont les questions peuvent être de tout ordre : les retards, les heures d'arrivée, les correspondances, etc. En gare terminus, il vérifie que rien n'a été laissé dans les compartiments. Le cas échéant, il remet les objets oubliés au personnel de gare.

[1] Centre de gestion du trafic ferroviaire belge du gestionnaire de l'infrastructure

[2] Centre de gestion du trafic ferroviaire de l'exploitant du réseau

[3] Centre qui veille à la sécurité du personnel et des voyageurs

 

Compétences & actions

  • Connaître les différents titres de transport nationaux et internationaux et les types de trains
  • Maîtriser le matériel utilisé dans les trains (fonctionnement des porte, etc.)
  • Pouvoir utiliser l'ordinateur portable "Ibis"
  • Posséder des connaissances en néerlandais
  • Contrôler les titres de transport, informer les voyageurs et veiller à leur sécurité
  • Intervenir en situation urgente

Savoir-être

  • Excellente présentation
  • Aisance relationnelle
  • Clarté dans l'expression
  • Courtoisie et serviabilité
  • Fermeté
  • Diplomatie
  • Maîtrise de soi
  • Bonne gestion du stress
  • Patience
  • Dynamisme
  • Sens des responsabilités
  • Observation
  • Organisation
  • Vigilance
  • Excellente condition physique (ne pas souffrir de perte d'équilibre et de maux de dos)

Cadre professionnel

Le port de l'uniforme est obligatoire. L'accompagnateur travaille seul ou en équipe de contrôle à bord des trains et sur les quais. Il est intégré à un dépôt.

Les trains roulant tous les jours de la semaine (week-end compris), de jour comme de nuit, les horaires sont donc flexibles. L'accompagnateur perçoit des primes (de nuit, de week-end). Après quelques années de carrière et des épreuves de sélection, il peut envisager de devenir accompagnateur principal, un grade qui lui permet de travailler à bord des trains internationaux de voyageurs, mais il peut également préparer les tableaux de services, coacher d'autres accompagnateurs, etc. S'il réussit une épreuve de promotion pour devenir instructeur, il peut former de nouveaux accompagnateurs ou avoir des responsabilités plus axées sur le plan organisationnel. Le grade de chef-instructeur permet de se trouver à la tête de plusieurs dépôts ou d’être responsable de projets au niveau des services centraux de Bruxelles.

 

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Pour travailler sur le réseau ferroviaire belge, l'accompagnateur de train doit être en possession d’un certificat de chef de bord et de l’attestation de connaissance professionnelle délivrés au terme d'une formation interne organisée par l'exploitant du réseau ferroviaire. Pour y avoir accès, il faut posséder le CESS et réussir les épreuves de recrutement.
Pour plus d'informations : www.lescheminsdeferengagent.be

Autres appellations : Agent·e d'accompagnement, Chef de bord, Chef de train, Contrôleur·euse de train, Contrôleur·euse de titres de transport train

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.