Le batelier est le marin capable de conduire, d'entretenir et d'exploiter en tout ou en partie un bateau fluvial pour le transport de passagers ou de fret (denrées alimentaires, matériels divers, matières dangereuses, etc.), en menant ceux-ci en toute sécurité à destination.

Le batelier doit posséder les compétences qu'impliquent les différents niveaux statutaires du personnel naviguant, à savoir : matelot léger, matelot, maître matelot, timonier et capitaine (conducteur).

 

Compétences & actions

La formation de batelier vise à acquérir les compétences professionnelles suivantes :

  • adapter la conduite et les différentes manoeuvres (croisement, dépassement, virement, appareillage, accostage, ancrage, remorquage), suivant les facteurs internes ou externes, dans un chenal balisé ou lors du passage d'un ouvrage d'art
  • utiliser la barre
  • utiliser cordages, câbles et techniques de matelotage adéquat
  • utiliser la radiotéléphonie, les signaux lumineux et phoniques, les instruments et guides nautiques d'aide à la navigation
  • repérer et établir l'itinéraire à effectuer
  • contribuer aux travaux relatifs à l'avitaillement
  • assurer la maintenance du bateau
  • contrôler le chargement et le déchargement
  • appliquer les mesures techniques de prévention des accidents
  • identifier le type d'avarie, d'accident matériel et/ou corporel et appliquer les mesures d'intervention adéquates
  • recevoir et transmettre les informations en utilisant le langage technique adéquat
  • comprendre les messages techniques en langue étrangère
  • tenir à jour les documents de bord

Savoir-être

  • Forte résistance physique
  • Disponibilité, flexibilité, capacité à s'adapter à des horaires variés
  • Capacité à prester de longues journées
  • Aptitude à travailler, quelles que soient les conditions climatiques
  • Sens de la débrouille en vue de résoudre des problèmes techniques
  • Sens de l'organisation et de l'observation
  • Dextérité manuelle
  • Esprit d'équipe

Cadre professionnel

Le batelier peut travailler comme salarié ou indépendant, pour autant qu'il possède le certificat de gestion et/ou l'accès à la profession de transporteur fluvial. Il est amené à travailler en horaire décalé, dans un espace parfois bruyant et restreint et doit maintenir une attention prolongée lors de la conduite. Les voyages peuvent parfois prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et nécessiter la traversée de plusieurs pays.

Autre appellation : Capitaine d'un bateau
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.