Siep Logo

Conducteur·rice de train

Transports & logistique / Transport ferroviaire

Mise à jour 20/02/2015

Sur l'ensemble du réseau ferroviaire belge, ils sont près de 4.500 conducteurs à mener des personnes physiques ou du fret à leur destination à temps et en totale sécurité. Si auparavant ils conduisaient des trains à vapeur, ils sont maintenant les conducteurs de machines très perfectionnées nécessitant une totale maîtrise. En effet, s'ils n'ont pas à se préoccuper de la direction à suivre, ils contrôlent la vitesse en permanence, la distance de freinage et la charge du train. Dans leur cabine, ils disposent de tout un arsenal de voyants, d'alarmes et d'appareils de mesure (ampèremètres, voltmètres, manomètres, cylindres de frein, etc.).

Le conducteur tient évidemment compte de la signalétique extérieure qui lui donne des informations sur le profil de la ligne, les conditions météorologiques ou encore sur d'éventuels obstacles qu'il pourrait croiser sur sa route. Toujours en alerte, il doit pouvoir faire face à tout imprévu.

En cas d'incident, il doit alerter les secours et, si besoin, garantir la protection des passagers et des voies. De plus, dans certains cas, il peut être amené à effectuer certains dépannages.

Il travaille le plus souvent sur des lignes régulières, mais peut être réquisitionné, à l'improviste, pour acheminer des trains supplémentaires, programmés au dernier moment.

La journée d'un conducteur débute généralement par la signature des livres d'ordre au dépôt. Ceux-ci lui indiquent les éventuelles modifications de la réglementation ou des lignes qu'il va emprunter. Ensuite, avant de prendre les commandes, il vérifie le parfait état de marche du train (tests de sécurité, tests de fonctionnement des freins, contrôles des blocs de frein, des caténaires, test du dispositif de surveillance à bord). Il travaille en collaboration avec l'accompagnateur qui lui donne le signal de départ. En fin de service, il "gare" le train selon les procédures en place.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser la conduite d'un véhicule ferroviaire
  • Posséder des connaissances élémentaires en mécanique, électricité, électromécanique, électronique, pneumatique
  • Effectuer de légères réparations
  • Connaître le réseau ferroviaire
  • Maîtriser la législation en matière de sécurité
  • Parler le néerlandais (de base)

Savoir-être

  • Excellente acuité visuelle
  • Faculté de concentration
  • Vigilance
  • Capacité d'analyse
  • Capacité de réaction
  • Sang-froid
  • Rigueur et organisation
  • Autonomie
  • Sens des responsabilités
  • Respect des procédures et des normes de sécurité

Cadre professionnel

Le conducteur d'un véhicule ferroviaire doit être en possession d’une licence (modèle belge ou européen) qu'il aura obtenue après avoir suivi une formation spécifique. Elle lui permet de conduire un train de voyageurs, de marchandises ou encore un véhicule de manœuvre, sur chantiers ou lignes.

Il veille à se tenir au courant des modifications de réglementation. Il travaille souvent seul dans sa cabine. Les horaires sont flexibles et présentent des côtés positifs (possibilité de jours de congé en semaine) mais aussi négatifs (travailler le week-end et jours fériés, nécessité de se lever très tôt ou de rentrer chez soi très tard). Il reçoit un salaire mensuel fixe mais peut aussi se voir attribuer des primes lorsqu'il travaille de nuit ou le week-end. D'autres avantages peuvent lui être accordés (titres de transport gratuits, etc.).

Après quelques années, le conducteur peut évoluer vers une fonction plus administrative, une fonction d'instructeur ou de chef de secteur technique. Il peut aussi solliciter pour conduire un Train à Grande Vitesse.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Néanmoins, à l'engagement, une formation interne est assurée par l'exploitant du réseau ferroviaire. Pour y avoir accès, il faut posséder le CESS et réussir les épreuves de recrutement. Pour plus d'informations : www.lescheminsdeferengagent.be

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Conducteur·rice de véhicule ferroviaire, Conducteur·rice de locomotive

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.