Siep Logo

Couvreur·euse

Bâtiment & construction / Equipement & parachèvement
Bâtiment & construction / Gros oeuvre

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec RIE - Mise à jour 30/07/2015

Le couvreur est chargé de la réalisation, de l’entretien et de la réparation de toitures et de revêtements de façade. Il utilise à cet effet des ardoises, des tuiles, des matériaux synthétiques, des plaques métalliques (zinc, cuivre, aluminium, inox) ou des matériaux végétaux (paille, roseaux, joncs). Outre ces matériaux naturels et synthétiques de couverture, le couvreur utilise également le bois pour réaliser le support de la toiture. Le métier de couvreur est donc réellement un job polyvalent.

C’est aussi la personne qui imperméabilise et répare les toitures de bâtiments à l’aide de goudron, de bardeaux d’asphalte, de métal et d’autres matériaux. Elle doit, entre autres, déterminer la quantité de matériaux et choisir les méthodes adéquates de recouvrement. Elle veille à s’assurer de l’étanchéité de la toiture afin d’éviter toute infiltration d’eau.

Le métier comprendra notamment les tâches suivantes :

  • interpréter des plans 
  • réaliser le support de couverture, installer des matériaux isolants avec lame d’air et/ou pare-vapeur 
  • réaliser et placer des armatures de soutien  (voliges ou lattages) 
  • placer des tuiles ou des ardoises (naturelles ou artificielles) 
  • parachèvement: pourtour, raccord de la gouttière et de la corniche, faîte (poutre qui fonde l’arête supérieure d’un toit), arêtier (pièce de charpente qui forme l’intersection de deux versants d’une toiture), et raccord de tous éléments de construction pénétrant dans la toiture 
  • découper, façonner et souder le métal 
  • réaliser des systèmes d’écoulement des eaux de pluie 
  • réparer des toitures 
  • recouvrir des façades
 

Compétences & actions

  • Savoir interpréter des plans
  • Prendre des mesures, calculer des quantités
  • Avoir des notions de géométrie et de dessin technique
  • Connaître la dénomination, provenance, composition et propriétés des différentes sortes de couvertures de toit et de sous-toitures
  • Connaître le fonctionnement, l’emploi et l’entretien de l’outillage et des machines-outils telles que plieuse, rouleuse, chalumeau
  • Connaître les différentes espèces d’échafaudages, échelles, moyens de transport et de levage, cordages
  • Pouvoir réaliser le support de couverture, installer des matériaux isolants
  • Savoir placer des tuiles et ardoises (naturelles ou artificielles)
  • Maîtriser le parachèvement : pourtour, réalisation des systèmes d’écoulement des eaux de pluie (corniche, gouttière…)
  • Connaître les prescriptions en matière de sécurité, hygiène et environnement
  • Réaliser un devis et établir une facture, gérer son budget, organiser et prévoir l’équipement nécessaire sur le chantier, encadrer une équipe (si indépendant)

Savoir-être

  • Polyvalence
  • Goût pour le travail d’équipe
  • Anticipation
  • Ordre et méthode
  • Bonne condition physique
  • Agilité et ne pas être sujet au vertige
  • Sens de l’équilibre

Cadre professionnel

Le couvreur travaille au grand air et, le plus souvent, en hauteur sur un plan incliné. Il n’y a pas deux toits identiques. C’est un travail très varié qui demande l’utilisation d’outils et de techniques de placement adéquats. Il s’agit d’un métier qui offre énormément de possibilités de travail. Les entreprises privées restent l’employeur principal des couvreurs et sont souvent spécialisées soit en couvertures métalliques ou non métalliques. Cependant, bon nombre de couvreurs sont aussi entrepreneurs indépendants.

Conditions requises

L’installation en tant qu’indépendant est réglementée, il faut donc répondre aux exigences concernant l’accès à cette profession. Cet accès est régi par l’Arrêté royal du 29/01/2007 relatif à la compétence professionnelle pour l’exercice des activités de la toiture et de l’étanchéité.

Autre appellation : Ardoisier·ière

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.