Siep Logo

Directeur·rice de la photographie

Cinéma, radio et télévision Culture / Cinéma, radio et télévision

Code Riasec AER - Mise à jour 06/09/2013

Dans une production filmée, le directeur de la photographie, ou chef opérateur, est responsable de la qualité technique et artistique de l'image et donc de la lumière et du cadrage.

Après avoir lu et découpé le scénario du film ou de la série avec le réalisateur, il crée des ambiances sur mesure et adéquates, avec la lumière artificielle ou naturelle, à l'intérieur comme à l'extérieur. Il veille à ce que les plans soient traités de façon harmonieuse et que l’image ne soit ni trop claire, ni trop sombre, ni en sur ou sous-exposition. Il doit pour cela tenir compte des différentes caractéristiques liées aux scènes tournées en studio ou en extérieur, telles que les couleurs des costumes, etc. Il veille à rendre le bon effet au bon moment, même si les conditions climatiques ou le décor ne s’y prêtent pas tout à fait. Si un tournage a lieu en hiver, par exemple, alors que l’histoire se déroule en été, la lumière du soleil ne sera pas la même et il faudra donc réussir à rendre la bonne luminosité. L’ambiance qu’il aura créée grâce à la lumière et au cadrage, influencera non seulement le jeu des acteurs mais aussi la perception que les spectateurs auront de l’atmosphère du film.

Pendant le tournage, il dirige une équipe d'assistants opérateurs, de cameramen et d'éclairagistes, en leur indiquant les directives à suivre et le résultat souhaité en ce qui concerne l’image. Lors du montage, il supervise l’étalonnage. Il veille à ce que l’ensemble soit cohérent et à ce qu’il n’y ait pas de différences entre les plans au niveau des couleurs, du contraste, de l’exposition, etc.

Outre le traitement de l’image, le directeur de la photographie est également amené à repérer les lieux de tournage et les différents décors, à prendre des notes et des photos préparatoires et à dresser une liste du matériel nécessaire (caméras, éclairage, machinerie pour les mouvements de caméra, etc.).

 

Compétences & actions

  • Avoir des connaissances du secteur audiovisuel et cinématographique
  • Maîtriser les différentes techniques liées à la prise de vue, à la projection, au traitement de l'image
  • Effectuer des recherches, des essais
  • Déterminer le type d'éclairage scène par scène
  • Avoir une bonne mémoire visuelle
  • Connaître, prévoir et installer le matériel
  • Pouvoir concilier les impératifs techniques avec les objectifs de la production
  • Posséder une certaine habileté manuelle
  • Collaborer avec d'autres techniciens ou d'autres intervenants
  • Diriger une équipe

Savoir-être

  • Sensibilité artistique
  • Imagination, créativité
  • Sens de l'écoute
  • Esprit d'équipe
  • Débrouillardise
  • Organisation, méthode et rigueur
  • Capacité d’adaptation, flexibilité
  • Polyvalence
  • Esprit d'initiative

Cadre professionnel

On retrouve le directeur de la photographie sur les plateaux des productions cinématographiques et télévisuelles ou sur les lieux de tournage et les enregistrements. Deuxième homme après le réalisateur, son salaire varie selon la taille de la production. Les horaires de travail ne sont pas fixes, il se doit d'être flexible et il est souvent amené à se déplacer.

Autre appellation : Chef opérateur·rice

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.