Le machiniste de plateau est chargé du montage, de l’installation et du démontage des décors et du matériel de scène ou des équipements de tournage pour des spectacles sur scène ou pour des productions cinématographiques, télévisuelles ou publicitaires.

Au cinéma ou en télévision, le machiniste effectue non seulement le montage et l’installation des décors, mais il est également chargé des systèmes de fixation des caméras (grues, pieds, dispositifs de travelling, etc.) et/ou des systèmes d’éclairage sur les plateaux de tournage, les plateaux télé ou à l’extérieur. L’un des machinistes de l’équipe est aussi souvent « clapman » sur le tournage. Quant aux déménageurs du cinéma qui se chargent du transport et du déplacement des décors d’un lieu de tournage à un autre, on les appelle des rippeurs.

Concrètement, le machiniste repère les lieux d’implantation des différents décors, note les contraintes liées au montage et au démontage ainsi qu’aux déplacements des différentes caméras, il change les décors, le matériel et les équipements entre les prises, etc. Dans son travail, il est amené à manipuler différentes machines telles qu’une grue, un treuil, une plate-forme mobile, etc. Il doit veiller à respecter les indications données afin d’assurer le bon fonctionnement du spectacle ou du tournage mais aussi la sécurité des artistes.

Dans les plus grosses productions, le machiniste exerce parfois son métier au sein d’une équipe, sous la houlette d’un chef machiniste.

Dans le monde du spectacle, au cours de la représentation, c’est lui qui assure le changement de décors ainsi que les différentes manœuvres visant à déplacer ou actionner des éléments de scène (actionner les rideaux, les poulies, les guindes [1], etc.). Il peut également être responsable des machines à fumée ou des effets spéciaux. Le machiniste chargé de manœuvrer les éléments de décors qui apparaissent et disparaissent dans les cintres (au dessus de la scène) est quant à lui appelé cintrier.

 

[1] Guindes : remplace le mot « cordes » qu’il est interdit de prononcer dans un théâtre.

 

Compétences & actions

  • Avoir des connaissances en mécanique, en électricité, en technique du bois et des métaux
  • Connaître le langage scénique et/ou cinématographique, les effets dramaturgiques liés aux mouvements des caméras, à la lumière, etc.
  • Connaître le matériel et pouvoir le réparer si nécessaire
  • Manipuler des engins en toute sécurité
  • Pouvoir lire et interpréter un plan d’implantation et respecter les indications données
  • Avoir une très bonne mémoire visuelle
  • Faire preuve d’habileté manuelle
  • Se tenir à jour au niveau du développement des nouvelles technologies
  • Travailler en équipe

Savoir-être

  • Discrétion
  • Bonne condition physique
  • Résistance au stress
  • Débrouillardise
  • Polyvalence
  • Précision
  • Vigilance
  • Ne pas être sujet au vertige

Cadre professionnel

Le machiniste exerce son métier en atelier de construction ou sur les lieux de spectacle ou de tournage (scène, plateau, extérieur) sous la responsabilité du décorateur, du metteur en scène ou du réalisateur. Comme pour la plupart des techniciens du cinéma, de la télé ou du spectacle, le machiniste a des horaires irréguliers et travaille souvent le soir et le week-end. Il évolue en étroite collaboration avec les différentes équipes techniques. Suivant la production, il sera amené à se déplacer régulièrement, à suivre l’équipe de tournage ou de spectacle. Il sera généralement engagé au projet, en tant que salarié. L’activité peut s’exercer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, en hauteur et demander la manipulation de charges assez lourdes ainsi que de machines. Le port d’équipements de protection est souvent obligatoire.


Les personnes qui exercent ce métier sans avoir obtenu de diplôme officiel ont la possibilité de faire reconnaître leurs compétences par le biais de la Validation des compétences (CVDC)

Autres appellations : Cintrier·ère, Technicien·ne plateau

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.