Siep Logo

Régisseur·euse de spectacles

Technique et métiers de l'ombre Culture / Technique et métiers de l'ombre

Code Riasec RCI - Mise à jour 18/07/2012

Le régisseur de spectacles est le technicien chargé d’assurer la préparation, la maintenance et le bon déroulement d’une représentation d’un point de vue technique. Il est donc responsable des différents éléments tels que le son, les lumières ou les décors en veillant à leur efficacité et leur qualité et en respectant les indications données lors des répétitions (et reprises dans un cahier de régie) par le scénographe et/ou le metteur en scène. Tout au long de la préparation du spectacle, il adaptera les fiches techniques son, lumière, vidéo et de plateau en fonction des demandes et exigences. Il doit sans cesse veiller à concilier les impératifs techniques, le planning et les objectifs artistiques de la production. Le régisseur peut maîtriser les différentes techniques ou être responsable d’une spécialité.

Ainsi, le régisseur lumière est responsable de l’installation lumière. Il se charge de la gestion matérielle et dirige une équipe d’électriciens. Pendant la représentation, il gère les différents effets lumineux au moyen d’une console informatique et veille à lancer ces derniers au bon moment.

Le régisseur son, quant à lui, est responsable de la sonorisation d’un spectacle. Pour ce faire, il enregistre, mixe en studio et restitue les sons adéquats pendant la représentation. Il choisit également l’implantation des micros et installe les différents appareils de sonorisation. Dans sa cabine ou au coeur de la salle, il règle et manipule des claviers, des ordinateurs et autres appareils de mixage.

Enfin, en tant que régisseur plateau, il est responsable du transport, du montage, des changements et du fonctionnement de la machinerie des décors. Il s’occupe aussi du rangement des accessoires, du démontage de panneaux, etc.

 

Compétences & actions

  • Posséder une bonne culture théâtrale, scénique
  • Connaitre l’anglais (fiches et notices techniques parfois en anglais)
  • Comprendre les indications techniques (son, lumières et décors) et les transmettre à l’équipe technique en lui donnant des informations claires et précises
  • Maîtriser les techniques de câblage, d’éclairage, d’électricité, de machinerie, de sonorisation et de scénographie
  • Pouvoir piloter les différentes commandes à partir d’une console informatique
  • Établir un calendrier et organiser les répétitions
  • Pouvoir dessiner des plans de la scène et/ou des différents décors
  • Tenir un cahier de régie

Savoir-être

  • Goût pour le travail en équipe
  • Sens des relations humaines
  • Diplomatie
  • Penchant pour les activités manuelles et techniques
  • Organisation, rigueur
  • Méticulosité et précision
  • Débrouillardise, autonomie
  • Disponibilité et flexibilité
  • Faculté d’adaptation
  • Bonne résistance physique et psychologique

Cadre professionnel

Le régisseur peut être salarié auprès d’une institution culturelle (théâtre, salle de concert, opéra, centre culturel, etc.) ou intermittent pour des spectacles. Son métier peut s’exercer à l’intérieur ou en plein air, selon le type de spectacle. Le régisseur travaille souvent le week-end et tard le soir, assiste aux répétitions, selon des horaires irréguliers. Il peut également se déplacer dans le cadre d’une tournée.

Les personnes qui exercent ce métier sans avoir obtenu de diplôme officiel ont la possibilité de faire reconnaître leurs compétences par le biais de la Validation des compétences (CVDC).


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.