Siep Logo

Electricien·ne

Technique & industrie / Electricité & électronique
Bâtiment & construction / Equipement & parachèvement

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec RIC - Mise à jour 30/07/2015

C'est la personne qui construit, rénove, modifie, répare et entretient les installations électriques (fils, câbles, conduits, accessoires, dispositifs d'éclairages, etc.) servant au chauffage, à l'éclairage et à l'alimentation en énergie des divers appareils électriques.

Son rôle est de mettre en place le réseau des câbles qui distribue le courant (tubage, câblage, goulottes, chemins de câbles..)et d'exécuter le branchement des différents appareillages et composants sur différents supports.Il faut ensuite réunir le matériel approprié afin d'effectuer l'installation des éléments et le câblage adéquat. Dans certains cas, notamment dans le cadre de la confection d'armoire de commande électriques par exemple, l'électricien peut être amené à réaliser et/ou assembler les différents supports sur lesquels sont fixés les composants.Quand l'installation est terminée, il faut procéder à toute une série de tests, réglages et modifications éventuelles, élément par élément, avant la mise sous tension. Une nouvelle phase de testing est effectuée, sous tension cette fois, avant de finaliser l'installation. L'étape suivante est la rédaction d'un rapport technique complet reprenant les plans, schémas et informations relatives à l'ensemble afin de communiquer de manière précise tous les éléments utiles à sa hiérarchie, clients ou collègues du service de maintenance. Dans certains cas, il peut être chargé d'effectuer lui-même des tâches de maintenance ou de modifications sur l'installation.

Il veille à effectuer les travaux selon les plans et devis afin d'assurer des installations sécuritaires répondant aux normes de l'industrie et de la construction.

Selon sa spécialité, l'électricien installateur peut travailler dans le domaine résidentiel, industriel ou tertiaire :

L'électricien installateur résidentiel : L'installateur électricien résidentiel est, à proprement parler, le personnage central de tout le secteur de l'électricité. C'est la formation de base. Il intervient, comme son nom l'indique, chez les particuliers, soit pour installer, soit pour entretenir et réparer les installations électriques. Seul ou en équipe, il s'agit d'un travail de terrain, exclusivement. Il requiert de fait un grand sens de la communication car l'électricien résidentiel est systématiquement en prise directe avec le client. Que ce soit dans la conception du système ou dans son entretien, il importe que le client comprenne parfaitement les tenants et les aboutissants des choix qu'il aura à faire concernant son installation. C'est à l'électricien de mettre en lumière les différents choix possibles, avec ses avantages et ses inconvénients.

L'électricien installateur industriel : L'installateur électricien industriel est un électricien spécialisé dans l'installation, le raccordement, la réparation et l'entretien d'équipements industriels. Il peut donc avoir à travailler dès la conception et la construction du bâtiment, mais aussi dans l'entretien sur le long terme d'équipements existants.

L'électricien installateur tertiaire : On entend par secteur tertiaire les institutions et les immeubles de bureaux. C'est dans cet environnement qu'évolue l'installateur électricien tertiaire. S'il n'y a pas de différence fondamentale dans la pratique avec les secteurs résidentiels et industriels, la réglementation diffère un peu d'un secteur à l'autre. Ainsi, le secteur tertiaire est plus réglementé que le secteur résidentiel, par exemple. De même, les installations et les équipements ne sont pas exactement les mêmes. Il est évident que ce dont on a besoin dans une habitation n'est pas forcément nécessaire dans un bureau, et inversement.L'installateur électricien tertiaire est donc la personne chargée d'installer, d'entretenir et de réparer les installations électriques de ce secteur. Travaillant de préférence en équipe, il est soumis aux horaires de bureaux et est amené à se spécialiser dans l'installation et l'entretien d'équipements propres au secteur tels que, par exemple, la vidéo/parlophonie.

 

Compétences & actions

  • Justifier de solides connaissances en électricité et électrotechnique (les différentes lois électriques, les techniques de câblage, les règles de sécurité ainsi que les différents équipements, appareillages et outillages spécifiques).
  • Etre capable de lire et interpréter un plan et maîtriser les schémas électriques
  • Pouvoir repérer, tracer et rectifier les implantations
  • Etre capable de percer et fixer des conduits(tubes) et supports utiles
  • Etre apte à monter des appareils électriques
  • Pouvoir effectuer les raccordements des fils et des câbles
  • Savoir tester, contrôler et régler l'installation en respectant les règles
  • Pouvoir identifier les défauts et effectuer le dépannage

Savoir-être

  • Habileté manuelle
  • Débrouillardise, ingéniosité 
  • Etre rigoureux, soigneux, minutieux et méthodique
  • Faire de la sécurité, une priorité
  • Etre soucieux des consignes et normes en vigueur
  • Posséder des facilités d'adaptation à l'évolution
  • technologique
  • Avoir l'envie constante d'apprendre et de se perfectionner
  • Émettre un bon contact avec le client et tous les autres corps du métier
  • Posséder une bonne condition physique (travail debout et sur chantier) et ne pas souffrir de vertige (pour les travaux en hauteur).

Cadre professionnel

Un domaine en évolution constante

L'évolution technologique est rapide et l'électricité est de plus en plus utilisée pour rendre notre vie quotidienne plus facile et agréable. De l'éclairage au micro-ondes en passant par la climatisation, l'électricien est un professionnel qualifié pour qui les débouchés sont nombreux et variés.

Il travaille chez les particuliers où il installe ou rénove un réseau électrique; dans l'industrie où il met en place, raccorde et entretient des automates programmables, des moteurs, etc. ; dans les bureaux où il place des systèmes de sécurité (alarme incendie par exemple), de communication (centrale téléphonique) ou de signalisation (affichage).

L'installation et l'entretien d'appareils électro-ménager et de biens d'équipements (télévision, vidéo, etc.) est également un secteur où l'emploi n'est pas négligeable.

En bref, une formation pratique de base solide lui permettra de s'insérer rapidement dans le milieu du travail.

L'électricien en industrie travaille le plus souvent soit en atelier (entreprises de construction d'équipements électriques, services de maintenance) soit sur chantiers industriels. S'il travaille pour une société de fabrication et d'implantation de matériel, il peut arriver qu'il travaille en atelier puis sur chantier. Généralement, il exerce au sein d'une équipe supervisée par un chef d'atelier ou un chef de chantier. Dans certains cas, cette équipe sera pluridisciplinaire et peut-être composée de mécaniciens, d'électriciens, d'électroniciens. Après quelques années d'expérience, il pourra évoluer dans sa fonction : se spécialiser vers des technologies plus pointues, ou se diriger vers la gestion d'équipe, ou par exemple devenir technicien de contrôle. Un grand nombre d'industries (de la PME à la « grosse boîte ») sont susceptibles d'engager des électriciens : les sociétés de construction de matériel électrique, électronique, d'automation, électromécanique, les entreprises du secteur chimique, agro-alimentaires, les télécommunications, sociétés spécialisées en maintenance (la liste est longue et les besoins du marché sont nombreux)...

Autres appellations : Électricien·ne en bâtiment, Électricien·ne industriel·le
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.