Siep Logo

Métallier·ère d'art

Culture / Architecture, décoration et design
Culture / Artisanat

Code Riasec AIR - Mise à jour 23/07/2012

Le métallier d'art peut s'appeler ferronnier d'art s'il manipule le fer forgé, dinandier s'il manipule le cuivre, bronzier, s'il manipule le bronze. 

Il fabrique des petits ustensiles tels que de la vaisselle, des pots, ou des objets décoratifs comme des chandeliers, des pieds de lampes ou de tables, etc. Il fabrique, pose ou répare des pièces de métal de petite taille (serrures et poignées de portes, barres de rideaux, ), et des ouvrages d'ornement (rampes, grilles, balcons, pergolas, ...).  A partir de la connaissance des caractéristiques des matériaux et par diverses techniques (fonte, forge ou martelage), il façonne un métal ferreux ou non ferreux.  En fonction des pièces à réaliser, il peut être amené à travailler le fer, le cuivre, l’inox, l’acier, le plomb, etc.Il transforme ces matériaux en tôles ou en barres à l'aide de divers outils : moules, pinces, marteaux, burins... pour obtenir une pièce.

Il débute ses ouvrages par la prise de connaissance des désirs de la clientèle. Il réalise ensuite des esquisses, prend des mesures et effectue des repérages. Puis, il façonne les pièces à la main, au feu de la forge ou au chalumeau, en respectant la courbe et les motifs désirés. Il utilise également des machines de soudure pour lier les différentes pièces entre elles et des outils de découpe. Il intervient aussi bien dans le cadre de nouvelles constructions que de rénovations. Il doit pouvoir allier les goûts de la clientèle aux contraintes techniques.

Enfin, selon son statut, il assure la gestion de l'entreprise et peut exercer une fonction d'encadrement et de formation.

 

Compétences & actions

  • Posséder des compétences en dessin d’art, en dessin géométrique
  • Connaitre l’histoire de la ferronnerie et l’histoire de l’art
  • Connaitre les propriétés des différents matériaux et choisir les plus appropriés
  • Définir le projet dans son ensemble (formes, volumes...). 
  • Visualiser dans l’espace et en perspective
  • Manipuler les différents outils (moules, pinces, marteaux, burins…)
  • Assurer les finitions (ébarbage, polissage, ciselage, patine...). 
  • Posséder des notions de gestion, de comptabilité (indépendant)
  • Coordonner les phases de travail, s'assurer de l'approvisionnement. 
  • Effectuer des recherches documentaires
  • Respecter les règles de sécurité (manipulation de machines, de feu, d’outils, évolution sur un chantier…)
  • Se tenir au courant des nouveautés (techniques, matériaux, etc.)

     

Savoir-être

  • Sens artistique
  • Créativité
  • Patience
  • Minutie, précision
  • Gout pour le travail manuel
  • Sens de l’écoute
  • Bonne résistance physique

Cadre professionnel

Il exerce généralement son métier en atelier, en tant qu’indépendant, et se déplace fréquemment sur les chantiers, chez le client, pour des livraisons. Il se rend aussi bien chez des particuliers que dans les entreprises, les institutions publiques, etc. Dans le cadre de certaines réalisations, il peut collaborer avec des architectes, des professionnels du patrimoine et du bâtiment… L'activité nécessite le port d'équipements de protection et la pose d'objets parfois lourds. L'environnement de travail peut être bruyant, soumis à des variations de température et à des poussières.

Autres appellations : Serrurier·ère d'art, Bronzier·ère, Dinandier·ère

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.