La céramique désigne l’ensemble des objets fabriqués en terre et cuits à plus ou moins haute température. D’abord considérées comme utilitaires à part entière, les céramiques sont très vite devenues des œuvres artistiques, faisant ainsi partie de la création contemporaine. De l’argile à la terre cuite, en passant par le grès et les faïences, la céramique peut faire référence à différents matériaux.

Le céramiste est donc l’artisan qui choisit et prépare les différentes terres. Il façonne la matière à l’aide de ses mains, d’un tour ou d’un moule. Le tour peut être électrique ou actionné au pied et permet de façonner la boule de terre, de lui donner une apparence uniforme et ronde. Outre le tournage et le modelage, il peut également avoir recours à d’autres techniques comme le coulage (technique de façonnage qui consiste à verser une pâte liquide dans un moule) ou encore l’estampage (action qui consiste à imprimer en relief ou en creux sur du métal, du plastique, du cuir, etc.).

Après avoir façonné et séché les pièces obtenues, le céramiste cuit l’objet en plusieurs étapes et effectue ainsi différents essais. Avant la cuisson, les céramiques peuvent être décorées à l’aide d’émail, de peinture, de vernis, etc. Certains procédés tels que la gravure, la décalcomanie, la sérigraphie ou encore l’impression au tampon peuvent également être pratiqués.

Des éléments décoratifs (vases, cadres, etc.) à la vaisselle, en passant par des revêtements (carrelages, tuiles, etc.) et accessoires sanitaires (vasques, baignoires, etc.), les possibilités sont nombreuses pour le céramiste. Il peut également présenter ses créations lors d’installations ou expositions.

 

Compétences & actions

  • Connaître les caractéristiques des différentes terres utilisées ainsi que d’autres matériaux comme le verre, les matériaux composites, etc.
  • Maîtriser les différentes techniques de façonnage, de cuisson et de décoration
  • Maîtriser les notions de perspective, de volume, de 3D
  • Pouvoir imposer son propre style en termes de création
  • Mettre en valeur et vendre ses créations
  • Se tenir au courant des nouvelles techniques, matériaux
  • Respecter les règles de sécurité (manipulation de machines, fours) et d’hygiène
  • Connaître les langues peut être un atout (salons internationaux)
  • Posséder des notions de gestion (artisan)

Savoir-être

  • Sensibilité artistique
  • Habileté manuelle
  • Originalité et créativité
  • Précision, minutie, sens du détail
  • Patience
  • Sens de l’observation
  • Autonomie
  • Bonne résistance physique

Cadre professionnel

Le céramiste peut travailler dans de petits ateliers, en tant qu’artisan, ou dans des industries plus importantes. Il produit selon son inspiration ou sur commande. En tant qu’artisan, il vit de sa production en vendant ses objets et en les exposant, en participant à des concours dans des salons, foires et expositions, en Belgique ou à l’étranger. Certains professionnels travaillent aussi dans des usines de fabrication en série, où les procédés sont davantage mécanisés. Le travail s’effectue alors souvent en équipe et les étapes de fabrication requièrent l’intervention de différentes personnes (préparateur de pâtes, modeleur, tourneur, façonnier, émailleur, décorateur, etc.). Le savoir faire du céramiste peut également être requis dans le cadre de la restauration d’objets.

Autres appellations : Faïencier·ère, Porcelainier·ère, Potier·ère, Santonnier·ère

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.