Tailler les haies et les arbustes, tondre les pelouses, désherber les parterres de fleurs, élaguer les arbres, entretenir des allées, contrôler les systèmes d’arrosage, nourrir les végétaux, les fertiliser, prévenir les maladies et la prolifération de parasites et guérir les végétaux par des techniques chimiques ou intégrées. Voilà le quotidien du jardinier. Mais pour mener à bien ces tâches, il doit, avant tout, observer scrupuleusement chaque plante, son développement et les éventuels problèmes qui la gênent (plantes adventices, parasites, ravageurs).

Et l’entretien des espaces verts ne représente qu’une partie de son travail. Il participe aussi à l’aménagement de nouveaux parcs, de golfs et de jardins comme au réaménagement de carrières ou d’abords de routes et de voies d’eau. Il prépare les sols, enfouit des semis et plante des arbres, des massifs de fleurs et place du gazon. Il construit des murets, fait des terrassements, installe des systèmes d’irrigation, dispose le gravier et le sable pour dessiner les allées, conformément aux plans du paysagiste ou aux instructions des propriétaires. Il trie et évacue les déchets verts. Il range, entretient et répare les outils et les machines. Il charge et décharge le matériel et les équipements.

S’il est indépendant, il se charge aussi des aspects administratifs, comptables et commerciaux de l’activité.

 

Compétences & actions

  • Notions de botanique et de physiologie des végétaux
  • Connaissance des techniques horticoles
  • Manipulation et entretien des équipements (scarificateur, motoculteur, taille-haie, taille bordure, tondeuse, etc.)
  • Conduite d’un véhicule
  • Compétences de gestion

Savoir-être

  • Respect des normes sanitaires et de sécurité en vigueur
  • Souci de l’environnement
  • Amour de la nature
  • Sens de l’esthétique
  • Dextérité
  • Autonomie
  • Sens de l’observation
  • Bricoleur
  • Travail en équipe

Cadre professionnel

Dehors par tous les temps, le jardinier fait un métier physique, il porte de lourdes charges et se retrouve dans des postures parfois difficiles (debout, courbé ou en hauteur), manipulant du matériel bruyant et des produits pouvant être toxiques ou allergisants. Il se déplace de jardin en jardin et de chantier en chantier. Il travaille seul ou en équipe et est en contact avec ses clients. Il suit les prescriptions du paysagiste ou du propriétaire concernant le choix des variétés et des produits utilisés. Le jardinier peut également travailler en tant qu'indépendant (entrepreneur de parcs et jardins).

Autre appellation : Entrepreneur·euse de parcs et jardins

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.