Siep Logo

Mathématicien·ne analyste financier·ère

Economie & gestion / Gestion & comptabilité
Sciences / Sciences mathématiques

Mise à jour 10/03/2016

Les mathématiques sont déterminantes dans le monde de la finance dans la mesure où elles  contribuent à l’explosion des activités de marché et à l’étude des risques inhérents au développement d’une nouvelle activité. Les mathématiciens sont forts prisés dans ce secteur pour leur capacité à modéliser, mesurer et faciliter la compréhension des phénomènes régissant les opérations financières (emprunts, placements, investissements) et notamment les marchés financiers.

Ce métier qui allie l’expertise en probabilités à la finance est différent de celui d’analyste financier « classique » dans la mesure où le mathématicien, à priori, n’est que peu (ou pas) familiarisé avec la gestion, le commerce ou la comptabilité, par exemple. Il ne sera pas employé uniquement pour ses capacités d’analyse car il a, de par sa formation, des capacités de modélisation qui permettent de meilleurs diagnostics et prévisions.

La formation qu’aura suivie ce mathématicien lui permet de maîtriser la théorie des probabilités, le calcul stochastique[1], les statistiques, le calcul différentiel et intégral, l’algèbre linéaire, les équations aux dérivées partielles, la théorie de la mesure et l’analyse numérique : autant d’outils qui lui seront utiles pour contribuer aux prises de décision des gestionnaires, des investisseurs et des régulateurs.

Ce professionnel peut aussi concevoir des nouveaux produits financiers et créer des outils et modèles mathématiques utiles pour les traders afin qu’ils puissent gérer au mieux leur risque de change et de taux.

 

[1] Etude des phénomènes aléatoires dépendant du temps, extension de la théorie des probabilités.

 

Compétences & actions

  • Posséder une solide connaissance du monde de la finance et de ses activités
  • Utiliser les outils mathématiques fondamentaux de la finance (calcul stochastique, méthodes numériques, etc.), en analyse et théorie des probabilités
  • Créer des modèles mathématiques ciblés sur la finance
  • Concevoir des produits financiers
  • Susciter et entretenir une relation client
  • Lire et parler anglais

Savoir-être

  • Esprit matheux, goût pour les chiffres
  • Capacités d’analyse et de raisonnement
  • Sens critique
  • Rigueur et précision
  • Méthode et organisation
  • Sens commercial
  • Esprit logique et de synthèse
  • Autonomie
  • Patience
  • Autonomie
  • Esprit d’initiative

Cadre professionnel

On retrouve ce spécialiste des opérations financières dans les banques, le secteur des assurances, les grandes plateformes financières, les sociétés d’investissements boursiers.

Autres appellations : Analyste quantitatif·ive, Quant·e

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.