Sciences mathématiques Magazine n°42

Envoyer Imprimer
Publié en Octobre 2016  —  Magazine précédent  —  Archives
CM_math_photo_couv

"La vie n'est bonne qu'à étudier et à enseigner les mathématiques" disait Blaise Pascal [1]. Cette citation, de nombreux jeunes l’ont intégrée en choisissant de s’orienter vers des études en maths, que ce soit en prenant le maximum d’heures dans l’enseignement secondaire ou en s’inscrivant dans des études universitaires spécifiques. Et ils ont bien raison !  En effet, depuis toujours, les mathématiques contribuent à résoudre les grands défis du monde et sont inévitablement porteuses d’emploi, que ce soit dans le secteur public ou privé, dans l’industrie ou dans les services. Pour beaucoup, l’enseignement constitue souvent le débouché évident de ces études, or les mathématiciens trouvent de l’embauche dans des secteurs bien différents : les banques et les compagnies d’assurance, l’informatique, les sociétés de transport, l’industrie aérospatiale ou encore les instituts de sondages et de statistiques.   

Les mathématiques sont omniprésentes dans notre vie : tous les jours, on utilise des outils qui ont été conçus et/ou améliorés par des mathématiciens tels que la carte bancaire, le GSM, le lecteur MP3, l’appareil photo numérique, les jeux vidéo, etc. De plus, elles contribuent pleinement à la résolution de problématiques actuelles (énergie, santé, environnement, climatologie, développement durable, etc.). Leur apport est indéniable en ce qui concerne la fiabilité des prévisions météorologiques et des informations sur les réseaux sociaux, l’amélioration d’un réseau de transport, la sécurisation de données bancaires, etc. Elles peuvent même permettre de prédire une éventuelle crise économique ou la chute d’une météorite sur une zone habitée !  

Le profil des mathématiciens est très apprécié des employeurs qui voient en eux des qualités de raisonnement, d’intuition, un esprit logique et rigoureux et la capacité à s’interroger mais aussi une ouverture vers le monde. Des qualités qui auront été développées par l’acquisition des connaissances en algèbre, géométrie, analyse mathématique, probabilités et statistiques, pour ne citer que quelques branches de cette science.

Réfléchir, comprendre, raisonner, anticiper, maîtriser l’imprévu, calculer, faire des hypothèses et les analyser : le quotidien des mathématiciens est donc bien plus riche en activités que ce l’on pourrait croire au premier abord. Ils sont pleinement capables de résoudre des problèmes réels grâce aux outils théoriques, algorithmiques et informatiques des mathématiques appliquées qu’ils auront acquis lors de leurs études.

Ce magazine présente dix métiers représentatifs du secteur des mathématiques et de ses applications. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives ! 

Bonne lecture !

 

[1] Mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français né en 1623 et mort en 1662.  

 

Les métiers

 

Autant savoir

QUELQUES GRANDS MATHEMATICIENS DANS L'HISTOIRE…

Pythagore : Ce Grec de l'Antiquité est célèbre non seulement pour son fameux théorème de Pythagore, mais aussi pour l'école pythagoricienne, école philosophique qu'il a fondée vers 500 av. J.–C.

Euclide : Ce Grec de l'Antiquité a publié le premier exposé mathématique rigoureux : les Éléments. Cet ouvrage a marqué les mathématiques pendant 2000 ans par sa rigueur mathématique, mais la géométrie euclidienne, elle, est devenue une géométrie parmi d'autres grâce aux travaux de Bernhard Riemann, entre autres.

Al-Khawarizmi : mathématicien, géographe, astrologue et astronome musulman perse dont les écrits, rédigés en langue arabe, ont permis l'introduction de l'algèbre en Europe. Il est à l'origine des mots « algorithme » (qui n'est autre que son nom latinisé: "algoritmi" ) et « algèbre » (issu d'une méthode et du titre d'un de ses ouvrages) ou encore de l'utilisation des chiffres arabes dont la diffusion dans le Moyen-Orient et en Europe provient d'un autre de ses livres.

François Viète : Avocat de formation et déchiffreur des rois de France, il est le père de la première formalisation algébrique. Dans son Isagoge (1591), puis dans ses éléments de Zététique, de Poristique et d'Exegetique (1593-1600), il donne les règles qui régissent les calculs symboliques et formule en terme littéral les équations polynômiales. Il résout grâce à cette formalisation de nombreux problèmes algébriques et géométriques. On lui doit la notion de variables et de paramètres, outils essentiel à l'Algèbre. On lui doit aussi des travaux en cryptographie en trigonométrie et en astronomie.

René Descartes : Il est aujourd'hui non seulement célèbre pour son Discours de la méthode, une œuvre philosophique qui pose les bases de la science moderne, mais aussi pour la création de la géométrie analytique, dont le plan cartésien est probablement son plus célèbre « représentant ».

Pierre-Simon Laplace : Il a été l'un des scientifiques les plus influents de son temps, notamment par son affirmation du déterminisme. Il a contribué de façon décisive à l'émergence de l’astronomie mathématique.

Blaise Pascal : Il a fait une présentation rigoureuse du triangle de Pascal, ainsi qu'énoncé le raisonnement par récurrence.

Isaac Newton : Ses apports aux mathématiques ont été marqué par son intérêt pour la physique. On lui doit notamment la naissance du calcul infinitésimal. Au XXIe siècle, sa théorie de la gravitation, exposée dans ses Principia Mathematica, est perçue comme un summum dans le domaine de la science.

Evariste Galois : Malgré sa mort prématurée, il a jeté les bases de la théorie des groupes, donnant du même souffle la solution à l'un des problèmes mathématiques les plus connus de l'époque : est-il possible de trouver les racines d'un polynôme d'un degré quelconque à l'aide des opérations de base (+, -, * et /) seulement ?

Augustin Louis Cauchy : Il est un mathématicien prolifique, juste derrière Euler par le nombre de publications. Ses apports en analyse ont permis de clarifier et de rendre plus rigoureuse cette branche des mathématiques. Ses travaux en analyse complexe ont clarifié nombres de notions de cette branche. En tant que président de l'Académie des sciences, il a reçu maintes publications pour approbation. Par négligence, il a perdu celles d'Évariste Galois et de Niels Henrik Abel, ce qui les a empêchés de poursuivre sereinement leurs travaux mathématiques.

Bernhard Riemann : Il a fait sa marque dans la géométrie différentielle, effort qui a permis à Albert Einstein de développer la relativité générale.

David Hilbert : Il a largement influencé un pan de la mathématique moderne par son approche rigoureuse des mathématiques, approche qui a aussi marqué la physique moderne. On lui doit notamment ses 23 problèmes de Hilbert.

Henri Poincaré : « Théoricien de génie, ses apports à maints domaines des mathématiques et de la physique ont radicalement modifié ces deux sciences. »

Georg Cantor : Ce mathématicien allemand a créé la théorie des ensembles et proposé une approche nouvelle des nombres infinis.

Claude Shannon : Cet Américain, ingénieur de formation, est le premier à avoir posé les fondements de la théorie de l'information. C'est cette théorie qui a donné les bases modernes des télécommunications et de la cryptographie.

Alan Turing : Ce mathématicien, cryptologue et informaticien britannique joue un rôle majeur durant la seconde guerre mondiale dans les recherches sur les cryptographies générées par la machine Enigma, utilisée par les armées allemandes. Ses méthodes permirent, selon plusieurs historiens, de raccourcir la capacité de résistance du régime nazi de deux ans.

 

Bonnes adresses

Maths en ligne

www.forum.math.ulg.ac.be
Site internet de l’ULg à destination d’élèves du secondaire, étudiants d'une école supérieure, parents, enseignants, ingénieurs, mathématiciens de métier ou non, toute personne concernée par les mathématiques de près ou de loin, par nécessité ou par goût,... Un espace totalement libre d'accès pour trouver de l'aide, partager ses connaissances et son expérience, débattre de questions relatives à l'enseignement des mathématiques, discuter de points de théorie, …

Doctorat

www.doctorat.be
Portail pour la valorisation de la formation par la recherche. Ce portail a pour visée de fournir un ensemble d'informations utiles pour la réalisation d'un doctorat, pour les docteurs à la recherche d'un nouvel emploi ou pour les employeurs potentiels des personnes bénéficiant de cette formation de haut niveau.

La Maison des maths

www.maisondesmaths.be
De 3 à 103 ans, la MdM vous fera découvrir un univers passionnant et insoupçonné. MdM comme Maison des Maths mai aussi comme Manipuler, découvrir, Modéliser. Tout un programme !

Société Belge des professeurs de Mathématiques d’expression française (SBPMef)

www.sbpm.be
Ce site a pour but  d’informer tout enseignant, quel que soit son niveau, des activités pédagogiques mathématiques qui se tiennent en Belgique francophone et de référencer les différentes publications actuelles et passées de la Société.
Son but principal est de contribuer à l’étude de la mathématique, à sa promotion et au progrès de son enseignement.

Société belge de statistique

www.sbs-bvs.be
Adresse : Rue de Louvain, 44 – 1000 Bruxelles

Institut des Actuaires en Belgique (IABE)

www.iabe.be
Adresse : Place du Samedi 4 bte 1 – 1000 Bruxelles
Tél. : 02/219 11 21

Maths-Romerus : Mathématiques accessibles à tous

www.maths-rometus.org
Dans ce site consacré aux mathématiques, tout est fait pour vulgariser les mathématiques, c'est à dire pour les rendre accessibles au plus grand nombre de personnes...

Inclassables mathématiques

www.inclassablesmathematiques.fr
Blog d'un enseignant en mathématiques.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.