Siep Logo

Podologue

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 04/09/2018

Le podologue est le spécialiste paramédical des soins du pied et de la biomécanique du corps. Il intervient suite à un traumatisme ou une opération chirurgicale au niveau du pied et/ou de la cheville, dans le traitement de pathologies cutanées (durillons, cors, plaies, etc.), de problèmes liés aux ongles du pied (ongles incarnés, etc.), d’anomalies de la marche ou d’affections du pied résultant d’une maladie (diabète, rhumatisme, affections neurologiques, etc.) ou de la pratique sportive.

Certaines prestations nécessitent une prescription médicale préalable, soit d’un médecin généraliste, soit d’un spécialiste.

Dans un premier temps, le podologue réalise une anamnèse du patient et de ses antécédents. Il effectue ensuite un examen clinique qui permet de confirmer le diagnostic posé par le médecin ainsi qu’un examen biomécanique et biométrique. Celui-ci consiste à analyser les mouvements des membres inférieurs et le déroulement du pied, tant au niveau osseux que musculaire, tendineux ou  les éventuelles lésions cutanées. Le podologue envoie ensuite un compte rendu de ces examens au médecin prescripteur.

Les techniques de traitement sont variées, dépendent de la pathologie diagnostiquée et peuvent être mises en place à titre préventif ou curatif :

  • le taping : application de bandes adhésives et élastiques placées au niveau du pied et/ou de la cheville pour soutenir la circulation, soulager ou corriger cette zone ;
  • le padding : application de pansements réalisés à l’aide de feutre et/ou de mousses adhésifs qui protègent l’épiderme d’une agression d’origine mécanique. Souvent utilisés comme orthèses transitoires ;
  • le strapping : moyen de contention réalisé à partir d'un entrecroisement de bandes adhésives, qui limite les mouvements de la partie du corps concernée ;
  • l’orthoplastie : confection sur mesure et placement d’une orthèse d'orteils en silicone destinée à traiter les déformations et leurs conséquences ;
  • l’orthonyxie : réalisation et pose d’une orthèse qui permet de corriger la courbure de l’ongle ;
  • l’onychoplastie : technique qui permet de remplacer entièrement ou partiellement l'ongle grâce à une prothèse lorsque celuici est abîmé, fragilisé ou manquant ;
  • le soin des plaies : nettoyage, désinfection et soins des plaies présentes au niveau du pied et pose de pansements adaptés ;
  • le traitement instrumental : utilisation d’un appareillage spécifique pour enlever les parties calleuses ou un cor douloureux, fraiser un ongle malade, incarné ou trop volumineux ;
  • les semelles podologiques : semelles fonctionnelles fabriquées sur mesure à partir d’une empreinte du pied et d’une analyse biomécanique étendue, elles permettent de compenser les malformations du pied ou une marche anormale.

Le podologue se chargera aussi de l’enlèvement et/ou de la remise en place d’attelles et de plâtres.

Enfin, le podologue intervient également dans la prévention des pathologies du pied en formulant notamment des conseils de chaussage adaptés à la personne âgée, au sportif, au jeune enfant ou au marcheur.

 

Compétences & actions

  • Posséder de bonnes connaissances en biomécanique du pied
  • Réaliser un bilan podologique
  • Utiliser un appareillage spécifique
  • Soigner les lésions du pied et les affections de l’ongle
  • Concevoir et fabriquer des orthèses et semelles podologiques
  • Conseiller les patients
  • Comprendre et rédiger des rapports médicaux
  • Gérer le stock et stériliser le matériel quotidiennement
  • Se tenir informé de l’évolution du métier
  • Respecter les règles de sécurité et d’hygiène, ainsi que la déontologie

Savoir-être

  • Ecoute
  • Calme et patience
  • Contact facile
  • Sens de l’observation
  • Habileté gestuelle et dextérité
  • Rapidité et précision d’exécution

Cadre professionnel

Le podologue exerce en cabinet privé ou au domicile des patients, mais aussi dans des institutions telles que des hôpitaux, des maisons de repos, des institutions gériatriques, des services d’orthopédie, des centres sportifs ou des centres de production d’appareillages. Certains choisissent également de travailler dans le milieu commercial en tant que représentant, conseiller en running, etc.

Le podologue est amené à travailler seul et en relation avec des pédicures médicales, médecins, ostéopathes ou kinésithérapeutes, selon des horaires réguliers. Sa patientèle est large et peut être constituée de personnes âgées, d’enfants, de sportifs ou d’adultes qui doivent maintenir une station debout de façon prolongée (par exemple dans leur travail).

Conditions requises

La profession de podologue est protégée et fixée par l’Arrêté royal du 7 mars 2016. Seuls les détenteurs d’un diplôme de l’enseignement supérieur de 180 ECTS minimum en podologie peuvent exercer le métier et porter le titre de podologue.

L’exercice du métier nécessite d’être titulaire d’un agrément attribué par l’une des Communautés.

Autre appellation : Podothérapeute

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.