Scientifique qui étudie le comportement des primates (gorilles, orangs-outans, chimpanzés, lémuriens, etc.), le primatologue se spécialise généralement dans l'étude d’une espèce en particulier. Afin d'en savoir plus sur leur comportement, la façon dont ces espèces évoluent et les liens entre membres d'une même tribu, le primatologue procède à des observations, des recensements et des prélèvements (pour l'identification ADN notamment). Il étudie également les habitudes alimentaires, la santé, la sexualité des primates mais aussi les effets des changements climatiques sur leur mode de vie. Après avoir récolté les différentes données, il analyse les résultats (bases de données, tableaux graphiques, etc.) et rédige des conclusions, des rapports. Ses travaux sont notamment très utiles dans le cadre de la protection des ces espèces de plus en plus menacées par le braconnage ou par la déforestation. Il fera partager ses découvertes et tentera de sensibiliser le public à travers des articles, des documentaires, des conférences, des visites guidées et des rencontres avec les populations locales.

 

Cadre professionnel

Tous comme les autres scientifiques qui étudient les animaux, le primatologue exerce son métier sur le terrain mais aussi dans un bureau. Il est régulièrement amené à voyager afin d’aller à la rencontre de certaines espèces. Il sera généralement engagé en en tant que chercheur par des parcs animaliers, des instituts scientifiques, des musées, des associations de défense des animaux, etc.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.