Siep Logo

Agent·e littéraire

Accueil & Relations Publiques Communication / Accueil & Relations Publiques
Lettres Culture / Lettres

Mise à jour 24/01/2017

Le métier d’agent littéraire occupe de plus en plus une place importante dans le secteur de l’édition. Il joue un rôle d’intermédiaire entre un auteur et son éditeur. D’une part, il aide l’auteur dans son travail d’écriture, le conseille dans le choix d’un éditeur, négocie ses contrats, assure un suivi juridique et financier, le représente à l’étranger, etc. D’autre part, il doit rechercher, contacter et convaincre un éditeur de publier l’œuvre sur le marché.

L’agent littéraire assure aussi un suivi promotionnel dans les librairies (stock, visibilité, etc.). Il participe à des foires du livre, à des salons, etc. Si l’ouvrage intéresse des producteurs pour une adaptation au théâtre, en télé ou au cinéma, c’est également lui qui négociera la cession des droits d’édition, des droits d’adaptation audiovisuelle et des droits dérivés.

L’agent littéraire possède des compétences littéraires, éditoriales, juridiques, commerciales et internationales. Il doit également être attentif aux tendances du marché du livre.

 

Compétences & actions

  • Avoir un intérêt pour la lecture, les productions littéraires
  • Posséder une bonne connaissance du monde littéraire, du secteur de l’édition
  • Entretenir de nombreuses relations dans le milieu
  • Etablir une relation de confiance avec l’auteur
  • Posséder des notions de droit, d’économie et de gestion
  • Connaître une ou plusieurs langues peut être un atout (surtout l’anglais)
  • Se tenir informé des nouveautés du marché
  • Repérer les textes potentiellement intéressants et anticiper les goûts du public
  • Négocier des contrats

Savoir-être

  • Bon contact et sens des relations humaines
  • Curiosité
  • Disponibilité
  • Flexibilité
  • Polyvalence
  • Débrouillardise
  • Persuasion

Cadre professionnel

Le futur agent littéraire commence par travailler plusieurs années dans le milieu de l’édition pour apprendre la négociation des droits. D’autres, parfaits polyglottes, se font l’ambassadeur des auteurs d’un pays vers un autre dont ils maitrisent la langue.

Essentiellement présents dans les pays anglo-saxons mais aussi de plus en plus en Asie, dans certains pays d’Europe et en Amérique latine, les agents littéraires sont très peu nombreux en France, et quasi inexistants en Belgique. Néanmoins, certaines agences se développent et proposent surtout leurs services sur Internet. Il évolue généralement en tant qu’indépendant et ses revenus proviennent exclusivement de ses ventes : il empoche environ 15% sur l’à-valoir et les droits d’auteur. Il voyage régulièrement afin de rencontrer les éditeurs étrangers ou de participer à des foires.

Fort décrié en pays francophone par les éditeurs jaloux de leurs prérogatives, l’agent littéraire est bien accepté quand il se charge de la négociation des droits à l’étranger. Alors que son utilité commence à peine à être reconnue chez nous, l’agent littéraire est un maillon indispensable de la chaîne éditoriale aux États-Unis. De nombreux auteurs aujourd’hui célèbres n’auraient jamais été publiés sans leur agent. JK Rowling, la « mère de Harry Potter », est l’exemple le plus connu.

De plus, le bouleversement du monde de l’édition, lié au boom du numérique et aux adaptations audiovisuelles, à l’internationalisation de la culture ou à la concentration des maisons d’édition rend de plus en plus nécessaires la défense et la représentation des auteurs par un intermédiaire.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Toutes les formations dans les domaines des Langues, lettres et traductologie, Sciences juridiques ou Sciences politiques et sociales, par exemple, peuvent mener à l'exercice du métier.

Autres appellations : Agent·e d’auteur·e, Agent·e de promotion des artistes, Co-agent·e, Conseiller·ère littéraire, Découvreur·euse de talent, Impresario, Manager

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.