Siep Logo

Agent·e de gardiennage

Sécurité / Protection & surveillance

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec RES - Mise à jour 11/01/2017

L’agent de gardiennage est la personne qui, avec l’autorisation du Ministère de l’Intérieur, protège des lieux publics ou privés, des biens ou des personnes. Son rôle est de prévenir les actes de malveillance selon les règlementations de sécurité. Il reprend, en général, trois rôles principaux : la surveillance des lieux et des biens (rondes de prévention et de détection des risques), les vérifications (lieux, équipements, systèmes de sécurité et de prévention) et le contrôle d’accès (filtrage de personnes/d’objets, contrôle de conformité d’entrée et de sortie, délivrance d’autorisations, etc.).

L’agent de gardiennage aura obligatoirement suivi une formation adéquate, appelée communément « Loi Tobback », lui garantissant de pouvoir exercer ses activités avec compétence et efficacité, d'une manière professionnelle et responsable. Par la suite, s’il le désire, il pourra suivre des formations complémentaires pour lui permettre d’élargir son champ d’action comme devenir maître-chien, garde du corps ou inspecteur de magasin (habillé en civil, dont la fonction principale sera de lutter contre le vol à l’étalage et les pickpockets).

Les rôles et responsabilités des agents de gardiennage ont considérablement évolués ces dernières années. De fait, nombreuses sont les sociétés qui ont recours à eux, afin de prévenir les pertes dues aux vols, de gérer et anticiper des phénomènes de violence ou encore de vandalisme. Ceux-ci assurent aussi un contrôle d'accès des visiteurs, clients ou encore du personnel sur le site de leur employeur.

Pour autant, l’agent de gardiennage ne peut pas user de la force. Si quelqu’un franchit un accès sans y être autorisé ou s’il ne respecte pas le règlement d’ordre intérieur, il peut être invité à quitter les lieux. Toutefois, cela ne peut être en aucun cas effectué sous la contrainte. Seule la police peut faire usage de la force. Un agent de gardiennage n’a pas les compétences de la police et ne peut, dès lors, procéder à l’arrestation d’une personne, par exemple. Cette règle connaît cependant une exception : l’agent peut appréhender une personne qui a commis un délit ou un crime, à condition de l’avoir prise en flagrant délit.

Les missions de gardiennage sont, en principe, accomplies sans arme. Les entreprises souhaitant accomplir des missions armées doivent recevoir une autorisation spéciale délivrée par le Ministre de l’Intérieur.

Des chiens peuvent être utilisés sous certaines conditions dans le cadre d’activités de gardiennage. Ils ne peuvent toutefois être utilisés comme arme. Ils servent uniquement à la dissuasion. Une seule race peut être en service : le chien de berger.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser des situations conflictuelles et dangereuses
  • Déceler des comportements suspects
  • Savoir s’adapter à chaque situation et à chaque public
  • Apprécier la solitude
  • Constater rapidement des éléments visuels et auditifs suspects
  • Reconnaître rapidement des situations de conflit ou de danger
  • Prendre rapidement des décisions de manière autonome
  • Comprendre des instructions (parfois beaucoup d’informations en une fois)
  • Avoir de bonnes connaissances dans d’autres langues que le français
  • Savoir rédiger des rapports clairs, concis et exacts

Savoir-être

  • Résistance au stress
  • Sang-froid et calme en situation de crise
  • Confiance en soi, capacité à convaincre
  • Sens de l’observation
  • Tolérance
  • Attention, concentration
  • Aisance en présence de chiens
  • Patience

Cadre professionnel

Le gardiennage comprend huit formes de surveillance et de protection des biens et des personnes. Il se subdivise en plusieurs grandes catégories : Surveillance des biens, protection des personnes, transport protégé de valeurs, gestion des centraux d'alarme, contrôles de personnes, réalisation de constatations, accompagnement de personnes et de véhicules exceptionnels dans le cadre de la sécurité routière.

Il peut, par exemple, exercer une fonction de télé/vidéosurveillance au sein d’institutions, de magasins, être en charge de la surveillance d’un parking ou de personnes physiques. Il peut également surveiller les commerces afin d’éviter les vols à l’étalage ou les pickpockets. Dans certains cas, il peut également travailler au sein d’un hôpital, afin d’assurer notamment la surveillance des alentours.

L’agent de gardiennage peut ainsi travailler dans différents milieux, que ce soit en extérieur ou en intérieur en fonction de son lieu de travail. Il peut être amené à se déplacer fréquemment, s’il effectue des rondes de surveillance. Il peut aussi bien travailler seul qu’en équipe et pourra, le cas échéant, être accompagné d’un chien de race berger. Le contact humain est, par ailleurs, permanent puisqu’il est en contact avec divers publics tout le long de sa journée. Au niveau de ses horaires, l’agent peut prester des horaires irréguliers. En effet, de par sa fonction, il peut être amené à réaliser des gardes durant la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Certaines entreprises de gardiennage peuvent exiger le port d’un uniforme mais celui-ci ne doit pas être confondu avec celui des forces de l’ordre (pas de képis ni d’épaulettes). Après plusieurs années d’expériences, l’agent de gardiennage pourrait gérer une équipe, établir les plannings, etc.

Conditions requises

La profession d’agent de gardiennage est réglementée par la loi « Tobback » du 10 avril 1990. Elle stipule les différentes conditions d’accès au métier :

  • Être belge ou ressortissant de l'Union Européenne
  • Satisfaire aux conditions de formation professionnelle et d'expérience professionnelle
  • Ne pas avoir commis de fait répréhensible
  • Avoir 18 ans minimum (21 ans pour être membre du personnel dirigeant)

Pour devenir agent de gardiennage, les conditions obligatoires sont d’avoir suivi sa formation de base auprès d’un organisme de formation agréé, de présenter des examens médicaux, passer des tests psychotechniques ainsi que de satisfaire aux conditions de sécurité.

Les conditions générales pour avoir accès à la formation sont :

  • Être âgé de minimum 18 ans
  • Être ressortissant d’un Etat membre de l’Union Européenne;
  • Fournir une attestation de casier judiciaire vierge datant de maximum 6 mois stipulant l’activité de gardiennage.
Autre appellation : Agent·e de sécurité

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.