Siep Logo

Dompteur·euse, dresseur·euse d’animaux

Animaux Environnement & nature / Animaux
Cirque, arts forains et de la rue Culture / Cirque, arts forains et de la rue

Code Riasec AER - Mise à jour 19/12/2012

Le dompteur est chargé d’apprivoiser des animaux sauvages (fauves, reptiles, pachydermes, etc.), dans le but de leur faire exécuter des numéros d’adresse ou des performances destinés à être présentés au public. Ces numéros sont parfois accompagnés de musique ou de bruitages afin d’accentuer les effets, les gestes produits par l’animal. Avant toute représentation, le dompteur prépare son spectacle en établissant un programme et en planifiant les différentes étapes. Il se charge donc de la conception artistique et technique des numéros mais il s’assure aussi de la propreté des logements et veille au confort de l’animal, y compris pendant les éventuels déplacements. En règle générale, un dompteur ne s’occupe et n’est responsable que d’un seul type d’animal, et il ne travaille qu’avec des sujets nés en captivité. On distingue le domptage (travail avec des bêtes plus sauvages) et l’entraînement (qui correspond davantage au travail avec les mammifères marins par exemple), du dressage et de l’éducation.

Le dresseur va travailler avec des animaux domestiques, comme des chiens, chats ou chevaux. Il peut les dresser dans le cadre de la préparation de numéros pour un spectacle. Mais il peut aussi avoir pour objectif de les sociabiliser et de leur apprendre à réagir aux ordres donnés par leur maître. Il sera alors parfois appelé aussi « éducateur ». A cette fin, il utilise différentes techniques qu’il transmet surtout à des particuliers dans des clubs ou académies de dressage. Il propose entre autres des exercices d’agilité, des sports d’obstacles, etc. Le dresseur peut également travailler au sein de centres de formations, avec des animaux destinés à des professionnels (policiers, agents de sécurité, armée, etc.) ou des personnes aveugles.

 

Compétences & actions

  • Connaître les caractéristiques de l’animal dompté ou dressé
  • Créer et présenter des numéros originaux
  • Créer et dispenser un programme d’entraînement
  • Veiller au bien-être des animaux
  • Administrer les soins adéquats
  • Prévoir les réactions éventuelles de l’animal
  • Respecter les règles de sécurité
  • Ne pas souffrir d’allergies aux animaux

Savoir-être

  • Passion pour les animaux
  • Patience
  • Autorité
  • Persévérance
  • Concentration
  • Prudence
  • Sens du spectacle
  • Sens de l’observation
  • Capacité d’adaptation, improvisation
  • Sang froid

Cadre professionnel

Les numéros du dompteur peuvent être présentés lors d’un spectacle de cirque, d’un cabaret, de spectacles de rue, mais également dans les parcs zoologiques, les parcs d’attractions, les réserves naturelles, les expositions itinérantes, etc. En fonction des représentations, il est amené à répéter la journée et à présenter son show le soir, généralement les week-ends. S’il exerce au cirque, le dompteur vit en communauté avec le reste de la troupe, au rythme des déplacements.

Le dresseur peut travailler dans le monde du spectacle également, mais il travaille généralement dans des centres de formation spécifiques (clubs canins, centres de dressage de la police, de l’armée, manèges équestres, etc.) en tant que salarié ou bénévole. Il peut également proposer ses services en tant qu’indépendant. Ses horaires ne varient pas beaucoup mais il peut être amené à travailler les week-ends ou en soirée (selon les heures d’ouverture de certains centres). Le dompteur et le dresseur peuvent aussi être appelés pour les besoins d’un film, d’un documentaire, d’un spot publicitaire, etc.

Autres appellations : Educateur·rice animalier·ère, Fauconnier·ère, Montreur·euse d’animaux
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.