Siep Logo

Sous-fiche de Vendeur·euse

Vendeur·euse ambulant·e

Economie & gestion / Commerce, distribution & marketing
Hôtellerie & alimentation / Préparation & vente

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec RSE - Mise à jour 17/07/2012

Le vendeur ambulant est un professionnel qui pratique une autre forme de distribution que celle du vendeur traditionnel. Il commercialise divers articles comme des vêtements, de l’alimentation, des appareils ménagers, des fleurs, des animaux, de la boucherie charcuterie, etc. Lorsqu'il vend des fruits et des légumes, on parle alors de maraicher.

Ce type de commerçant est non sédentaire car il passe d’une région à une autre de façon journalière. Il ne fait pas uniquement les marchés mais participe également aux foires et aux braderies. Un vendeur ambulant doit décharger, installer, ranger, recharger ses marchandises, en moyenne six jours sur sept, quel que soit le temps. Il doit s’adapter aux changements comme la concurrence, les horaires variables, l’obligation de s’équiper pour respecter les nouvelles normes européennes, etc. C’est un métier qui demande du courage car il est parfois physiquement éprouvant. De plus les journées démarrent très tôt et s’ajoutent à cela les intempéries qui pourraient surgir à tout moment.

Il existe deux types de commerçants : l’abonné et le volant.

En ce qui concerne les abonnés, leur place est réservée, contrairement aux volants qui changent perpétuellement de lieux de vente et se partagent les emplacements vacants.

On retrouve également des vendeurs ambulants, parfois appelés "crieurs" dans les stades, les lieux de divertissements afin de vendre aux spectateurs des rafraîchissements, des aliments divers, des programmes ou des souvenirs.Il veillera à être vu par la clientèle et d'annoncer ses produits à voix haute.

 

Compétences & actions

La présence régulière du vendeur ambulant sur les marchés est un atout car elle crée des liens clients-vendeur ce qui lui permet de confectionner petit à petit une clientèle fidèle. Il doit savoir gérer le fait que l'on est son propre patron. Il doit être à la fois bon gestionnaire, étalagiste, acheteur, mais avant tout vendeur. Il est important qu'il connaisse bien la marchandise qu'il propose pour pouvoir conseiller les clients de manière efficace.

Savoir-être

Il doit bien évidemment apprécier le travail en plein air. Aimer le contact humain, avoir de la volonté, être souriant, avoir une bonne présentation et une bonne hygiène sont des facteurs essentiels. Il est clair que le commerçant possédant une bonne condition physique est un avantage pour les tâches plus laborieuses.

Conditions requises

Le vendeur ambulant volant doit écrire une lettre recommandée avec l’accusé de réception au Bourgmestre et au collège de la ville qui l'accueille. Ensuite, il est placé sur une liste d’attente. En règle générale, celle- ci se base sur des critères d’ancienneté, c’est à dire des volants qui viennent régulièrement. C’est l’administration communale qui délivre la carte de commerçants. Pour l’obtenir, il faut se rendre à la commune où il obtiendra toutes les informations sur les démarches à suivre.

Autres appellations : Maraicher·ère, Crieur·euse

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.