Le gestionnaire de copropriétés est responsable des parties communes d’un immeuble (ascenseur, escalier, toiture, etc.). Il contrôle l’état du bâtiment et prévoit, si nécessaire, des travaux de rénovation et d’aménagement. Il est le seul responsable de cette gestion et il ne peut déléguer ses pouvoirs pour une période définie sans l’accord de l’assemblée générale. Il fait preuve de tact lorsque des problèmes de copropriétés se posent (manque de propreté, nuisance sonore, etc.).

Ce professionnel organise les assemblées générales lors desquelles il présente les budgets et les travaux à effectuer. Il communique préalablement les dates de ces assemblées aux propriétaires et aux locataires afin qu’ils puissent formuler par écrit leurs demandes, remarques et questions. Il rédige les procès-verbaux des réunions et consigne les décisions prises dans les registres de la copropriété pour ensuite les mettre en œuvre. Il représente le syndic lors d’actes juridiques et pour la gestion des affaires de la copropriété.

Il met à jour la liste des coordonnées des copropriétaires. Il gère les comptes (factures, charges des copropriétaires) et les contrats d’assurance, prévoit un budget pour faire face aux diverses dépenses courantes (maintenance du bâtiment, fonctionnement, administration des parties communes et entretien des équipements communs) ainsi qu’aux frais extraordinaires. Il a en charge d’établir les devis et de suivre le bon déroulement des travaux. Il recrute aussi le personnel pour maintenir les parties communes propres. 

 

Compétences & actions

  • Disposer de connaissances juridiques, comptables et techniques
  • Avoir des notions d’urbanisme
  • Gérer un budget
  • Négocier des devis
  • Préparer et conduire une réunion

Savoir-être

  • Bonne communication
  • Diplomatie
  • Rigueur et organisation
  • Réactivité
  • Disponibilité
  • Sens de la négociation

Cadre professionnel

Il exerce en tant qu’indépendant ou au sein d’une agence immobilière. Il travaille généralement dans un bureau. Néanmoins, il doit fréquemment se déplacer pour vérifier les différents immeubles dont il a la gestion. Il peut être appelé à tout moment pour des problèmes urgents ou des sinistres. Il est souvent en contact avec les locataires ou les propriétaires pour recevoir leurs plaintes et les résoudre.

Conditions requises

Un gestionnaire de copropriété est un agent immobilier agréé spécialisé dans la gestion des parties communes d’immeubles. Comme tout agent immobilier, il est donc tenu de s’affilier à l’IPI[1].

Le titre de gestionnaire de copropriétés est protégé et la fonction est réglementée par l'Arrêté royal du 30 août 2013 relatif à l'accès à la profession d'agent immobilier et complété par la Loi du 11 février 2013 organisant la profession. 

L'IPI gère et contrôle la profession sous tutelle ministérielle. Son rôle est de vérifier si l'agent travaille dans le respect des règles. Il donne des avertissements, des blâmes, des suspensions ou il radie l’agent immobilier qui ne respecte pas le code de déontologie. L’agent immobilier qui veut être reconnu paie une cotisation à l’IPI. Cette cotisation constitue un des éléments d’accès à la profession.

Après avoir demandé son inscription à l'IPI comme stagiaire agréé, le jeune diplômé doit obligatoirement réaliser un test de compétences qui permet d’évaluer ses connaissances professionnelles et ses aptitudes. Il ne s’agit pas d’un examen d’entrée. En effet, cette procédure permet uniquement à l’IPI d’identifier les éventuels points à travailler du candidat. Une fois cet examen réalisé, ce dernier effectue alors un stage chez un agent agréé. A l’issue de ce stage, la passation d’un test d’aptitude pratique permet à l’IPI de vérifier si le jeune diplômé est à même d’exercer la profession d’agent immobilier conformément aux lois en vigueur et aux règles déontologiques. Une fois cette évaluation réussie, il est finalement inscrit au tableau des titulaires. 

[1] Institut professionnel des agents immobiliers.

Formations

Nous vous invitons aussi à découvrir les formations menant au métier Agent·e immobilier·ère.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Chargé·e de gestion globale en immobilier, Syndic de copropriété
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus