Siep Logo

Conseiller·ère conjugal·e et familial·e

Sciences humaines & sociales / Analyse, aide & conseil

Mise à jour 07/10/2013

Le conseiller conjugal et familial écoute les demandes, les plaintes, les souffrances et les affects (tristesse, anxiété, agressivité, etc.) dans un cadre confidentiel et soutenant. Le conseiller conjugal et familial propose une relation d’aide verbale en face à face. Il dialogue avec les consultants pour leur permettre de mieux comprendre leurs comportements tout en prenant de la distance face à leurs difficultés. Il peut également réaliser un travail plus approfondi de type psychothérapeutique.

Au cours des entretiens, il tente d’identifier avec les consultants (individus seuls, familles, couples, etc.) les problématiques personnelles et relationnelles mises en évidence par la crise qu’ils vivent. En effet, même si certaines démarches relèvent d’un souci de mieux-être, la plupart des demandes de consultation interviennent en période de tension. Face à un consultant qui décide de consulter individuellement, le conseiller conjugal écoute et propose un travail à partir de son discours sur lui-même, son mal-être, son parcours, sa famille, son couple, « en crise », « perdu », « raté », « rêvé », « inaccessible ». Face à un couple, le conseiller conjugal écoute la « dynamique de couple » que les partenaires déploient devant lui. Il leur propose d'analyser ce qu'ils viennent « mettre en scène » dans la consultation.

Le conseiller tente d’éclairer les causes et les effets des difficultés exprimées, des déséquilibres personnels ou relationnels observés. Il veille à construire du sens, à permettre des prises de conscience et des possibilités de changement.

Le conseiller s’appuie sur des référents théoriques issus de plusieurs courants en psychologie. Pour entretenir et développer ses compétences, il participe à des échanges avec ses pairs ainsi qu’à des supervisions individuelles et/ou collectives.

 

Compétences & actions

  • Analyser ce qui se dit et ce qui se passe en consultation ou en animation de groupe
  • Créer un climat de confiance
  • Développer la concertation
  • Faciliter l’expression
  • Faire preuve d’écoute attentive, d’écoute active
  • Posséder des connaissances théoriques (analytiques, systémiques, etc.)
  • Mettre à jour ses connaissances
  • Respecter la déontologie et le secret professionnel
  • Rester neutre face aux difficultés des consultants

Savoir-être

  • Sens relationnel et de l’écoute
  • Empathie
  • Intuition et sensibilité
  • Facilité de communication
  • Patience
  • Calme et maîtrise de soi
  • Capacité à travailler en équipe
  • Méthode et rigueur
  • Discrétion

Cadre professionnel

Le conseiller conjugal et familial met en place un cadre qui pose des limites à différents niveaux : exigence de la formation initiale et de la formation continue, secret professionnel, clarté des conditions pratiques (lieu, fréquence, honoraires).

Le code de déontologie du conseiller conjugal et familial peut être consulté sur Internet, à l'adresse www.upccf.be, site de l'Union professionnelle des conseillers conjugaux et familiaux.

Le conseiller conjugal et familial exerce au sein du secteur public, privé ou associatif. Il peut être salarié ou indépendant. Le métier s’exerce habituellement dans un bureau. Il peut comporter des déplacements tels que des visites à domicile, des permanences, des interventions dans des écoles ou dans d’autres structures extérieures. L’horaire de travail varie selon les environnements professionnels, il s’agit le plus souvent d’un horaire régulier en journée et/ou en début de soirée.

Les lieux d’intervention sont notamment les Centres de Planning Familial, les Centres de consultations conjugales, les Centres de consultations sexologiques, les cabinets privés, les établissements de soins (hôpitaux, maisons de repos), les établissements scolaires, les centres d’accueil, les agences matrimoniales, etc.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.