Siep Logo

Journaliste d'entreprise

Communication / Information

Métier en fonction critique en Région bruxelloise Métier en fonction critique en Région bruxelloise
Code Riasec ESA - Mise à jour 01/04/2014

Le journaliste d’entreprise est un journaliste « privé », qui, le plus souvent, imagine, organise et rédige la communication d’une entreprise vers ses employés, collaborateurs, fournisseurs, clients, etc.

Il informe donc tous les acteurs de la vie économique d’une société par divers moyens (journal interne, newsletter, site web). Ses tâches sont multiples et variées : rédiger un rapport annuel d’activités, concevoir des plaquettes d’information, etc. Pour être efficace, il doit établir des relations de confiance avec la direction, les cadres et les salariés, afin de se constituer un réseau au sein même de l’entreprise. Les sujets traités sont divers : la vie de l'entreprise, les produits, les techniques, les nouveautés, les succès, les activités extraprofessionnelles, les élections sociales, les autres sièges, les nouvelles recrues, les mariages, les naissances, etc. L'information dispensée n'est pas seulement factuelle mais chargée de valeurs propres à la firme. De plus il s'agit souvent d'un « journalisme positif ». La taille et le secteur d'activité de l'entreprise influencent directement la variété des sujets traités.

D’un point de vue technique, il y a peu de différences avec les méthodes employées par un journaliste de presse. Mais, le journaliste d’entreprise est entièrement au service de son employeur, avec une autonomie très limitée. C’est la raison pour laquelle il ne possède ni le statut ni la carte de presse du journaliste professionnel.

 

Compétences & actions

  • Adapter son message en fonction des publics cibles
  • Avoir de bonnes capacités rédactionnelles et orthographiques
  • Posséder une grande culture générale
  • Réfléchir et travailler vite
  • Vulgariser l’information
  • Posséder des connaissances en techniques de communication
  • Posséder un bon carnet d’adresses
  • Maîtriser les moyens de communication modernes
  • Connaître les logiciels de mise en page et de bureautique
  • Respecter les délais
  • Parler plusieurs langues (au moins anglais et néerlandais)

Savoir-être

  • Aisance relationnelle
  • Autonomie
  • Sens de l'organisation
  • Rigueur, clarté, précision
  • Dynamisme
  • Disponibilité
  • Capacité d'adaptation
  • Polyvalence

Cadre professionnel

Le journaliste d'entreprise est plutôt au service de la communication que de l'information. En effet, s'il utilise les techniques du journalisme, il opère dans un cadre plus strict en transmettant un message précis auprès d'un public spécifique. Il doit donc informer tout en respectant les intérêts de chacun (entreprise et personnel). Sa marge de manœuvre est donc réduite et dans tous les cas, c'est l'entreprise qui reste le rédacteur en chef. Il travaille souvent sous l’autorité du responsable de la communication interne et externe et dépend directement du directeur de la communication ou du directeur général (dans les structures plus petites), auquel il soumet les thèmes traités et ses articles.

Le journalisme d'entreprise est un débouché méconnu par ceux qui désirent se lancer dans la carrière de journaliste. Ce type de presse est cependant en pleine expansion parce que l'entreprise moderne se doit de communiquer avec son personnel. Les professionnels qui gèrent ce type d'information réalisent donc un véritable travail journalistique.

Le journaliste d’entreprise opère généralement au sein d’une grande société. Il arrive qu’une entreprise plus petite sous-traite auprès d’une agence spécialisée. Il est également possible de rencontrer des journalistes d’entreprise travaillant comme pigiste, sous statut d’indépendant. Ce poste demande une grande flexibilité, une bonne culture générale, du style et de l’aisance dans les relations humaines.

En début de carrière, le salaire mensuel est relativement bas (de 1 600 à 1 800 € bruts par mois). Il est, toutefois, à noter que ces montants peuvent être sensiblement plus élevés dans les grandes entreprises et les multinationales. Lorsqu’il travaille comme prestataire extérieur indépendant, il est généralement payé à la page, soit environ 70 à 80 €, selon la difficulté du sujet traité.

Après quelques années d’expérience, il se dirigera souvent vers d’autres métiers de l’information, à moins qu’il ne se spécialise dans la communication institutionnelle, en devenant responsable de relations publiques ou directeur de communication.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.