Siep Logo

Magicien·ne

Cirque, arts forains et de la rue Culture / Cirque, arts forains et de la rue

Code Riasec AER - Mise à jour 31/07/2012

Le magicien est un artiste qui utilise et transforme le réel afin de créer l’illusion, l’irréel. Pour effectuer ses tours, le magicien peut avoir recours à toute sorte d’objets (cartes, pièces, foulards, balles, etc.) et de techniques (apparition, disparition, changement de place, lévitation, etc) mais il peut également faire appel à des effets spéciaux tels que de la fumée ou du matériel truqué afin de leurrer les sens du spectateur.

La magie comporte différentes branches comme la prestidigitation (fait surtout appel à l’agilité digitale et manuelle), l’illusionnisme (utilisation de techniques plus « mécaniques », d’appareils appelés « grands trucs ») ou encore le mentalisme (propose des illusions psychologiques comme la lecture de pensée, la divination, des prédictions). Ces différentes appellations « désignent toutes l’art de tromper ses semblables par un ensemble de techniques, manuelles, mécaniques ou psychologiques, afin de créer une illusion » [1].

Mais la réussite d’un tour de magie ne repose pas uniquement sur la manipulation et la démonstration. Plusieurs critères entrent en jeu comme les accessoires utilisés, le timing, la musique, le discours qui accompagne le tour, l’attitude, le regard, le don de comédien du magicien…Ces différents aspects créent une mise en scène théâtrale, un contexte dans lequel le trucage, simple mais astucieux, devient stupéfiant et mystérieux !

 

[1] Vincent Delourmel, Spécialiste de la mémoire, http://www.contenulibre.com

 

Compétences & actions

  • Connaître et maîtriser différentes techniques de magie
  • Avoir des talents de comédien, d’improvisateur, de mime
  • Posséder des connaissances en régie son, lumières, costumes….
  • Créer des tours originaux et étonnants
  • Faire des recherches, se renouveler
  • Répéter les tours assidûment
  • Préparer les accessoires utiles au spectacle
  • Pouvoir détourner l’attention du public
  • Avoir de la dextérité, de l’adresse
  • Connaître les langues peut être un atout
  • Avoir des connaissances en gestion (si travail d’indépendant)

Savoir-être

  • Goût pour la magie, le mystère, l’illusion
  • Sens du spectacle
  • Sensibilité artistique
  • Bon contact avec le public
  • Imagination et originalité
  • Capacité d’adaptation, flexibilité
  • Persévérance, patience
  • Concentration
  • Polyvalence

Cadre professionnel

L’apprentissage de la magie peut avoir lieu dans des clubs, auprès de maîtres magiciens lors de conférences, ou grâce à des livres, des méthodes sur DVD, etc. Si certains magiciens se spécialisent dans un seule technique, d’autres sont plus polyvalents. Le magicien a généralement un statut d’indépendant et se produit selon des horaires irréguliers (soirées, prestations les week-ends et pendant les vacances). Quant à son salaire, il sera généralement rémunéré à la prestation. On retrouve des spectacles de magie à la télévision, dans les salles de spectacles, les casinos, au music hall, intégrés à des spectacles de cirque, de rue, lors de fêtes privées ou autres, etc. Il existe également de nombreux concours de magie partout dans le monde.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. En général, les écoles de cirque dispensent des bases en magie. Il existe également des formations privées (théâtre, théâtre du mouvement, mime, etc.). La plupart des magicien·ne·s sont autodidactes ou apprennent avec des maîtres. Un certificat universitaire en management des arts du cirque permettra aux personnes qui évoluent dans ce domaine d'acquérir des compétences managériales et de professionnaliser leurs activités.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Prestidigitateur·rice, Illusionniste, Escamoteur·euse, Fakir, Hypnotiseur·euse

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.