Siep Logo

Animateur·rice

Sciences humaines & sociales / Education & pédagogie

Métier en fonction critique en Wallonie Métier en fonction critique en Wallonie
Mise à jour 01/08/2014
Par souci de lisibilité, nous avons pris le parti de ne pas écrire le féminin et le masculin du métier dans ce texte. Seul le titre est inclusif.

L'animateur est un professionnel de la gestion de groupes et de projets. Il accueille et gère des groupes d'enfants, de jeunes, d'adultes, de personnes âgées, de personnes handicapées. Le rôle de cet acteur socioculturel consiste à socialiser ou insérer des jeunes ou des adultes et à susciter et stimuler leur créativité. L’animateur tient compte des besoins et de l’environnement du public. Il conçoit également des activités d'éducation permanente destinées à un public culturellement moins favorisé : information sur les aides ou les mesures d'accompagnement, formation et documentation. L’objectif est de développer la prise de conscience, l’analyse critique et la responsabilisation de ceux qu’il encadre.

L'animateur propose des activités dans des domaines variés : artistiques, sportifs, ludiques, scientifiques, multimédia, etc. La diversité des animations cultive les facultés motrices, manuelles, intellectuelles, sensorielles et sociales. L’animateur est à l’écoute de ses partenaires et de son public afin de répondre à leurs attentes, de favoriser la constitution et l’expression de son groupe et d’en gérer la dynamique dans le respect de chaque individu.

Enfin, l’animateur peut être chargé de la gestion du matériel, des locaux, des aménagements de l'espace. Par de nombreux contacts avec des associations et des professionnels, il met en place ses animations et en assure la promotion. Dans certains cas, il se voit confier la gestion administrative et financière, en tant que responsable de structure ou coordinateur d’activités. Cela implique de rechercher des sources de financement auprès des pouvoirs publics ou de partenaires privés.

 

Compétences & actions

  • Connaître différentes techniques d’animations
  • Analyser les besoins et les objectifs des individus et des groupes
  • Concevoir des animations adaptées aux différents publics
  • Favoriser le dialogue
  • Etablir une relation de confiance
  • Travailler en équipe
  • Constituer, soutenir et diriger un groupe
  • Résoudre des conflits et faire respecter les règles de vie collective
  • Encourager l’autonomie et la prise d’initiative
  • Organiser les projets et activités
  • Définir les moyens de réalisation d’un projet, identifier les ressources nécessaires
  • Respecter les règles de déontologie, d’hygiène et de sécurité

Savoir-être

  • Bonne communication
  • Sens du contact
  • Créativité
  • Dynamisme
  • Ouverture d’esprit
  • Empathie
  • Ecoute
  • Flexibilité et disponibilité
  • Adaptation

Cadre professionnel

L’animateur est engagé dans des lieux très variés : centres culturels, mouvements d’éducation permanente, maisons de quartier, centres de jeunes ou maisons des jeunes, terrains d'aventure, centres d'expression et de créativité, ludothèques, médiathèques, bibliothèques, écoles de devoirs, lieux d'accueil extrascolaire, mouvements de jeunesse, centres sportifs, centres et villages de vacances, plaines de jeux, maisons de repos pour personnes âgées, services pour personnes handicapées, etc. Il travaille aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Il a le statut de salarié, à temps plein ou à temps partiel, mais il peut aussi être volontaire ou bénévole, étudiant ou retraité.

L’animateur travaille le plus souvent en équipe, sous la responsabilité d’un coordinateur ou d’un animateur-directeur. Il collabore avec d'autres partenaires (éducateurs, moniteurs, enseignants) et travaille en réseau. Selon la taille de la structure, il pourra assurer d’autres fonctions, de communication ou de direction par exemple.

L’animateur peut exercer son métier selon un horaire flexible, par exemple pendant les périodes extrascolaires, pendant les vacances et les week-ends.

Autres appellations : Animateur·rice sportif·ive, Moniteur·rice de loisirs

6 commentaires

sara - Il y a 15 jours

Bonjour, si on a un diplôme d'instituteur maternelle , peut-on demander une équivalence ?

SIEP - Il y a 14 jours

Bonjour Sara,

"De manière générale, toute formation à orientation sociale ou pédagogique au moins du niveau de l’enseignement technique secondaire supérieur peut amener à travailler dans le secteur de l’animation." Sur base d'un diplôme d'instituteur·rice préscolaire, il est donc possible d'exercer le métier d'animateur·rice.

Bien cordialement

Virgilio Fanny - Il y a 2 mois

Formation éducateur / animateur 

SIEP - Il y a 2 mois

Bonjour Fanny,

En cliquant sur la formation de votre choix dans la section "Formations recommandées pour la pratique de ce métier" (au dessus des commentaires), vous serez dirigée vers notre site Formations et aurez accès à la liste des établissements via la section "Liste des écoles organisant la formation".

Bien cordialement

Grolet - Il y a 1 an

Je travaille dans un SAS er j'aimerais savoir les écoles qui proposent l'option animation dans le but de devenir animatrice pour personnes handicapées ou personnes âgées. La jeune est âgée de 16 ans et entamera une 3eme P à la prochaine rentrée. Je l'ai informée de l'existence de la3SDO. Enfin elle habite dans la région  de Charleroi mais est intéressée également par les établissements situés plus loin proposant une formule internat. Merci

SIEP - Il y a 1 an

Bonjour, Vous trouverez la liste des établissements secondaires qui proposent l'option animateur·trice dans la rubrique "Formations recommandées pour la pratique de ce métier" ci-dessus. L'option n'apparait toutefois qu'en 5ᵉ année. La plupart des établissements organisant cette option proposent bien entendu une option en lien au second degré. Si vous souhaitez obtenir une liste spécifique d'établissements organisant l'option, nous vous invitons à faire la demande à un conseiller SIEP via ce formulaire

Publier un commentaire

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.