Siep Logo

Art-thérapeute

Sciences humaines & sociales / Analyse, aide & conseil

Code Riasec AIR - Mise à jour 01/12/2013

L’art-thérapeute est autant un artiste qu’un professionnel du monde social. Il propose l’utilisation d’outils artistiques comme moyens d’expression pour la personne en souffrance. Dans l’art-thérapie, le corps est impliqué. C’est à travers lui que l’inconscient, instance psychique qui nous anime à notre insu, s’exprime. Contrairement à d’autres types de thérapies, ce n’est pas l’analyse mais bien le vecteur du corps qui permet la libération de la personne en souffrance psychique ou physique.

L’objectif de l’art-thérapeute est d’apporter un mieux-être à la personne en difficulté, une amélioration de sa qualité de vie. Celui-ci peut ainsi contribuer à la construction ou à la reconnaissance de l’identité, à l’expression de la personnalité et des émotions. Il peut favoriser la connaissance et l’estime de soi, la confiance en soi, voire le développement de l’autonomie, de la prise d’initiative, de la création et l’aboutissement de projets personnels. L’art-thérapeute peut également améliorer les capacités communicationnelles, relationnelles et sociales. 

La singularité de chacun est prise en considération par l’art-thérapeute qui définit des objectifs précis et des moyens adaptés à la personne avec qui il travaille. Les médias qu’il utilise sont très variés : musique, peinture, écriture, danse, sculpture, théâtre, dessin, vidéo, etc. Concrètement, l’art-thérapeute peut par exemple utiliser les arts plastiques avec des enfants autistes, la vidéo en milieu d’alphabétisation, le théâtre auprès de malades chroniques. Il travaille avec toute personne en recherche de mieux-être. Il exerce donc dans des secteurs très diversifiés (alphabétisation, protection de la jeunesse, oncologie, psychiatrie, gériatrie, etc.) auprès de personnes aux troubles et difficultés variées (autisme, maladies chroniques, personnes greffées, gestion du stress, troubles de l’attention, traumatismes, problèmes relationnels, etc.)

La personne en demande demeure l’acteur essentiel des améliorations apportées à sa vie grâce à sa propre implication dans le processus de l’art-thérapie. L’utilisation d’outils artistiques comme alternative à la parole permet le dépassement des entraves et souffrances personnelles via la stimulation des capacités créatives et expressives que chacun possède. L’art-thérapie ne constitue pas une psychothérapie, mais une thérapie par l’art. « L’art-thérapie est l’exploitation du potentiel artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire. [1]»

[1]: Richard Forestier, directeur de l’école d’Art-thérapie de Tours (France) et auteur de « Tout savoir sur l’art-thérapie » (Ed. Favre, Lausanne).

 
 

Compétences & actions

  • Etablir le contact et créer du lien
  • Posséder des capacités de communication
  • Posséder des capacités artistiques et maîtriser rigoureusement les outils artistiques utilisés
  • Etre capable de se questionner et de se remettre en question
  • Avoir connaissance du domaine dans lequel l’art-thérapie est exercée (oncologie, psychiatrie, etc.)
  • Mettre des limites et prendre du recul
  • Travailler seul et/ou en équipe
  • Gérer ses émotions
  • Savoir gérer un groupe
 

Savoir-être

  • Altruisme
  • Créativité
  • Ouverture
  • Patience
  • Empathie
  • Aisance relationnelle
  • Qualité d’écoute
 

Cadre professionnel

L’art-thérapeute travaille seul ou dans une équipe pluridisciplinaire, en individuel ou avec des groupes. Lorsqu’il travaille seul, il a le statut d’indépendant. Il peut également être salarié dans une institution. Lorsqu’il travaille au sein d’une institution, l’art-thérapeute poursuit les objectifs éducatifs ou thérapeutiques de l’équipe pluridisciplinaire avec laquelle il collabore. 

Conditions requises

Actuellement sans statut légal en Belgique, la profession d’art-thérapeute n’est pas protégée. Généralement titulaire au préalable d’un diplôme paramédical, éducatif, psychosocial, en sciences humaines ou artistique, l’art-thérapeute demeure soumis aux contraintes de son diplôme initial (comprenant par exemple le secret professionnel). Le SPF Santé publique – Stratégie des Professions de Santé insiste sur l’interdiction d’exercer des actes réservés aux psychologues cliniciens ou aux psychothérapeutes si on ne possède pas le diplôme requis.

Autres appellations : Danse-thérapeute, Musicothérapeute, Théâtrothérapeute

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.