Psychologie & thérapies Magazine n°32

Publié en octobre 2014  —  Magazine précédent / suivant  —  Archives
image couverture CM psycho & thérapies

Tant qu’il y aura de l’humain, il y aura des psychismes animés par des événements enchanteurs ou destructeurs. Tant qu’il y aura de la vie, nous aurons donc un précieux besoin d’une oreille attentive, d’une discussion réflexive et d’un déploiement des possibles. Les Hommes sont poussés par leur esprit, leur intelligence, leur affectivité, consciente ou inconsciente. Certains traversent la vie avec douceur, d’autres sont anéantis par une épreuve. Certaines personnes décident de prendre soin de ces psychismes en souffrance ou en évolution.Elles deviennent alors des professionnels du monde de la psychologie et des thérapies.

Les métiers de la psychologie et des thérapies exigent un intérêt pour l’humain, son vécu, ses cicatrices et ses épreuves. Ils requièrent aussi de l’espoir. L’espérance n’est pas synonyme d’une intention de sauver héroïquement chaque être en difficulté. Cependant, sans la lueur d’un avenir plus épanoui, la raison de ces métiers se perd. Permettre aux personnes de trouver un sens, de mettre des mots sur leurs maux et de dépasser leurs entraves fait briller un espoir que chaque professionnel souhaite pour ses patients.

Les métiers de ce secteur offrent un panel riche et diversifié allant du traitement des addictions à la prise en charge des troubles sexuels, de la dépression à la psychose en passant par le mal-être pouvant atteindre tout être depuis ses premiers pas dans la vie jusqu’à ses derniers instants. Les techniques utilisées par ces professionnels du mieux-être psychique sont variées. Les médias artistiques, les théories psychanalytiques, systémiques ou cognitivo-comportementales, l’hypnose, la sophrologie, la neuropsychologie, la sexologie, les supports médicamenteux, la parole ou le corps sont autant d’approches possibles parmi d’autres.

Toute personne est susceptible d’avoir besoin d’être épaulée un jour ou l’autre. Les professionnels de la psychologie et de la thérapie sont donc en contact avec des publics très divers tels que les nourrissons et leurs parents, les enfants, les adolescents, les adultes, les personnes âgées,les toxicomanes,les personnes handicapées,souffrant d’un trauma ou de problèmes psychiatriques, dépendantes, en deuil, etc.Ils s’occupent de ces personnes de façon individuelle ou collective. Ils travaillent en tant qu’indépendants ou sont salariés dans le secteur public ou privé.

Beaucoup de professionnels de la psychologie et des thérapies vivent leur profession avec leur cœur. Il est parfois davantage question de vocation que de profession. Mais tout métier a aussi ses frontières qu’il faut savoir respecter. L’empathie et l’apprentissage des limites sont donc deux éléments indissociables et indispensables dans l’exercice de ces professions. Ce sont les nuances de certains des métiers du secteur de la psychologie et des thérapies que nous vous proposons de saisir dans ce carnet. Les éléments essentiels à l’appréhension de la profession, le cadre professionnel, le savoir-être et les compétences associés à son exercice, ainsi que les formations permettant d’y accéder sont proposés à la lecture du magazine qui suit. Métiers d’hier et d’aujourd’hui, les professions du secteur de la psychologie et des thérapies sont également des métiers de demain.

 

 

Les métiers

 

Autant savoir

La Commission des psychologues 

La Commission des Psychologues est une autorité publique fédérale indépendante dont le fonctionnement même est déterminé par des lois et des arrêtés royaux et ministériels. Elle est compétente pour tous les psychologues pratiquant en Belgique, indépendamment de leur secteur d’activité et statut professionnel.

Selon la loi du 8 novembre 1993, seules les personnes disposant d’un diplôme en psychologie et inscrites annuellement sur la liste de la Commission peuvent porter le titre de psychologue et donc pratiquer à ce titre.

En 2013, on comptait plus de 8.300 psychologues en Belgique, c’est-à-dire de personnes remplissant cette double condition.

Les psychiatres en Belgique

L’Inami recense 2.238 psychiatres en droit de prester, ce qui correspond à une densité de 1,7 pour 10.000 habitants. A titre de comparaison, il y a en Belgique 29 médecins généralistes pour 10.000 habitants.

La psychanalyse 

C’est en 1896 que Sigmund Freud a employé pour la première fois le concept « psychanalyse », en voici sa définition: 

« La Psychanalyse est le nom d’un procédé d’investigation de processus mentaux, à peu près inaccessibles autrement, d’une méthode fondée sur cette investigation pour le traitement de troubles névrotiques, d’une série de conceptions psychologiques acquises par ce moyen et qui s’accroissent ensemble pour former une nouvelle discipline scientifique » 

Aujourd’hui, la Société Belge de Psychanalyse, par exemple,  compte environ 130 membres. Environ la moitié d’entre eux sont médecins, l’autre moitié est essentiellement composée de psychologues cliniciens. 

 

Bonnes adresses

Le Guide Social

Le site du secteur psycho-médico-social

www.guidesocial.be

Fédération Belge des Psychologues

Galerie Agora - rue Marché aux Herbes, 105 / 18 - 1000 Bruxelles

http://www.bfp-fbp.be/fr

Académie de Sophrologie et de Sophrologie Caycédienne

Avenue Martin Pêcheur 50, Bte 77 - 1170 Bruxelles

http://www.sophrologie.be/

Fédération Européenne de Sophrologie

http://www.federation-sophrologie.eu/

Sophrologie Dynamique ®

Association Européenne de Sophrologie

http://sophro.be/

Société Belge de Psychanalyse

http://www.psychoanalyse.be/


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.