Au Moyen-âge, les jongleurs désignaient les artistes itinérants qui chantaient ou récitaient des histoires.

Aujourd’hui, seul ou en groupe, le jongleur est un artiste qui conçoit et présente au public des numéros lors desquels il jongle avec divers objets (balles, foulards, masses, anneaux, diabolos, objets en feu, etc.) selon différentes techniques.

En fonction de l’objet choisi, de la partie du corps sollicitée ou des instruments et supports utilisés, on distingue donc différents types de jonglerie. Le jonglage aérien consiste à lancer et rattraper des balles, des massues, des anneaux, des foulards ou encore, des balles en silicone (jonglage rebond) de manière continue. Le jonglage de contact entraîne quant à lui la manipulation d’objets sans que ces derniers ne quittent le corps ou les mains. Ces techniques donnent bien entendu naissance à différentes types de jongleurs. Ainsi, l’icarien et l’antipodiste jonglent tous deux avec leurs pieds, mais le premier fait virevolter son partenaire alors que le second fait tournoyer des objets au dessus de ses pieds. Pour certains numéros, le jongleur devra également faire appel à ses talents d’équilibriste et d’acrobate afin de faire tenir divers objets sur son nez, son menton ou encore sur sa tête, ou afin d’effectuer ses tours sur un fil, sur une boule, un mat ou encore sur un tricycle! Après un long entraînement, le jongleur crée son spectacle sous forme de trame, d’histoire et en essayant de le rendre étonnant et fascinant pour le public. Il peut parfois y intégrer de la musique et/ou un jeu de lumières et peut être aidé dans son spectacle par un assistant qui lui passera les objets discrètement.

Le jongleur est issu de la grande famille du cirque mais il peut également se produire en tant qu’artiste de rue dans des festivals ou spectacles et lors d’émissions télé.

 

Compétences & actions

  • Avoir une bonne connaissance des techniques circassiennes
  • Posséder des connaissances en son et lumières, etc.
  • Créer des tours de jonglerie originaux et les renouveler
  • Posséder dextérité et adresse
  • Pouvoir manipuler des objets en toute sécurité
  • Suivre un entraînement quotidien
  • Improviser en cas de chute d’objets
  • Assurer l’entretien du matériel et des accessoires utilisés
  • Maîtriser les langues (surtout l’anglais)
  • Posséder des notions de gestion (si travail d’indépendant)

Savoir-être

  • Sens du spectacle
  • Imagination, originalité
  • Polyvalence
  • Capacité d’adaptation, flexibilité
  • Grande capacité de concentration
  • Patience, persévérance
  • Résistance au stress, sang froid
  • Ne pas être sujet au vertige
  • Bonne condition physique

Cadre professionnel

Le jongleur fait généralement partie d’une troupe mais il peut également se produire seul, en tant qu’artiste indépendant, dans des spectacles de rue ou autres manifestations rassemblant les techniques circassiennes. Artiste itinérant, il est régulièrement amené à se déplacer (y compris à l’étranger) afin de se produire. Ses horaires sont généralement irréguliers (en soirée et le week-end). Le jongleur est un artiste polyvalent qui maîtrise souvent plusieurs disciplines qu’il intègre à son numéro (acrobatie, équilibre, funambulisme, etc.). En termes de débouchés, il peut également se tourner vers l’enseignement des techniques de cirque et animer des ateliers ou stages divers.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.