Siep Logo

Agent·e de découpage des métaux

Technique & industrie / Métal

Mise à jour 19/03/2018

A partir de plans et de consignes techniques, l’agent de découpage découpe des tôles, plaques, barres, tubes et profilés de toutes épaisseurs dans le but de produire et mettre en forme des pièces métalliques (finies ou semi-finies). Pour ce faire, il utilise des outils conventionnels (scie à métaux, ponceuse, chalumeau, arc électrique, etc.) ou des machines à commande numérique. Bien évidemment, il est soumis à des règles de sécurité très strictes et à des impératifs de production (qualité, délais, etc.).

Lorsqu’il opère sur (une ou plusieurs) machine(s), ce professionnel assure la conduite et la surveillance des opérations de production. Après avoir sélectionné la pièce, il la positionne sur le support et réalise la mise en forme ou la coupe. Cela implique donc une totale maîtrise des diverses techniques de découpage. Il choisira la plus adéquate suivant les métaux utilisés et la cadence souhaitée. Parmi les plus répandues 

  • le cisaillage : la tôle à découper est placée entre deux lames et maintenue par un presse-tôle, puis la lame supérieure descend et provoque une déformation d’abord élastique puis plastique de la pièce, jusqu’à sa découpe. Cette méthode est utilisée pour des découpes droites et des épaisseurs relativement faibles ;
  • le poinçonnage : ce procédé découpe des contours fermés par l’action d’un poinçon sur une matrice ;
  • l’oxycoupage : la découpe est faite par un jet d’oxygène pur qui provoque l’oxydation du matériau, via une machine à commande numérique ou à lecture optique. Pour cela la pièce doit être chauffée à une température d’au moins 1300°C, cette fonction est généralement assurée par un chalumeau oxy-acétylène ;
  • la découpe au laser : cette méthode utilise la capacité de focalisation des lasers de concentrer une grande quantité d’énergie sur une faible surface. Cela permet de chauffer la matière jusqu’à vaporiser une zone très réduite de matière autour de la découpe ;
  • la découpe au jet d’eau : la découpe est ici obtenue grâce à la pression de l’eau (2000 à 4000 bars) qui sort d’une buse à des vitesses de 600 à 900m/s.  

Au terme du procédé de découpe, l’agent contrôle la qualité et repère les éventuels dysfonctionnements des équipements et, le cas échéant, applique des mesures correctives.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser l’une ou l’autre technique de découpage des métaux
  • Lire et comprendre les documents techniques (plans, fiches, gamme d’usinage, etc.)
  • Préparer les matériaux, le matériel et l’outillage
  • Effectuer le réglage des machines et surveiller/corriger les paramètres de production
  • Découper des pièces métalliques selon le procédé choisi
  • Contrôler la conformité des pièces par rapport aux spécifications techniques
  • Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel
  • Trier et évacuer les déchets et résidus
  • Consigner dans un rapport l’ensemble des opérations et le suivi de la production/réalisation (incidents, interventions, etc.)

Savoir-être

  • Précision, rigueur et minutie
  • Esprit logique
  • Excellente acuité visuelle
  • Habileté manuelle et dextérité
  • Sens de la méthode
  • Capacités de concentration
  • Respect des consignes
  • Respect des normes de sécurité

Cadre professionnel

Ce métier s’exerce généralement au sein d’entreprises industrielles (spécialisées dans l’un ou l’autre procédé de découpage) en atelier ou sur un chantier, dans un environnement le plus souvent bruyant. L’activité et le type de pièces produites varient selon le secteur (aéronautique, automobile, etc.), le type d’automatisation du site, l’équipement (numérique, conventionnel), les procédés ou encore l’organisation (lignes, îlots, etc.).  Le métier s’exerce fréquemment en horaire à pauses.

Ce professionnel porte un équipement de protection (lunettes, casque antibruit, gants, etc.) et, dans certains cas, manipule des charges. Après quelques années d’expérience il peut assurer la coordination d’une équipe ou devenir chef d’atelier.   

Autres appellations : Agent·e de débit des métaux, Chalumiste de découpage des métaux, Chanfreineur·euse de métaux, Cisailleur·euse de forge, Cisailleur·euse de laminoir, Cisailleur·euse en métallurgie, Cisailleur·euse de matériaux, Conducteur·rice de cisaille, Conducteur·rice de scie à métaux, Coupeur·euse à l’arc électrique, Coupeur·euse au chalumeau, Débiteur·euse des métaux, Découpeur·euse de métaux, Découpeur·euse en tôlerie, Opérateur·rice sur machine à découper les métaux au laser avec commande numérique, Opérateur·rice sur machine à découper les métaux au plasma avec commande numérique, Opérateur·rice sur machine à découper les métaux par jet d’eau avec commande numérique, Opérateur·rice de découpage des métaux sur machines à commande numérique, Oxycoupeur·euse, Oxycoupeur·euse sur machine à commande numérique, Oxycoupeur·euse sur machine à lecture optique, Poinçonneur·euse des métaux, Scieur·euse de métaux, Tronçonneur·euse de métaux

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.