Siep Logo

Sous-fiche de Opérateur·rice de production

Opérateur·rice de production des métaux

Technique & industrie / Métal

Mise à jour 19/03/2018

Installé au cœur même de l’atelier d’une usine qui travaille le métal, l’opérateur de production  pilote l’ensemble ou une partie des installations permettant la transformation des matières premières en métal, auparavant manuellement, aujourd’hui derrière des machines.

Concrètement, il intervient directement sur les installations spécifiques à l’une des phases de transformation (aciérie, électrométallurgie, fonderie, agglomération, cokerie, haut-fourneau, coulée, convertisseur, four de fusion, machine de moulage, four de réchauffage, etc.). Selon les cas, c’est également lui qui approvisionne l’installation en matières premières (minerai, alliage, métal, etc.).

L’opérateur va vérifier les paramètres principaux (combustion, température, etc.) puis suivre le déroulement d’une ou des phases de production. Il contrôle l’aspect en cours de transformation.

En cas d’anomalie ou de dysfonctionnement, il stoppe le processus et applique les mesures correctives. Selon l’entreprise pour laquelle il travaille, il peut se baser sur un tableau de référence où sont regroupés par famille les défauts par importance. Il doit dès lors pouvoir déterminer si les défauts constatés sont acceptables ou non en fonction de la grille de contrôle donnée. Par ailleurs, il doit signaler tout incident qui pourrait survenir et rédiger un rapport de suivi de production. C’est aussi à lui qu’incombe l’évacuation des déchets.  

Avant, pendant et après le déroulement de la phase de production, il contrôle les équipements et s'occupe de leur entretien (décrassage, graissage, etc.).

 

Compétences & actions

  • Maîtriser les procédés de transformation des métaux
  • Piloter des machines de transformation des métaux
  • Procéder aux opérations d’arrêt et de démarrage des appareils ou des installations
  • Surveiller et assurer l’alimentation et l’évacuation des matières sur la ligne de production
  • Surveiller, réguler et éventuellement corriger les paramètres de production (température, pression, pH, volume, etc.)
  • Contrôler la conformité des pièces/produits par rapport aux spécifications techniques
  • Détecter les anomalies et effectuer les opérations de première urgence
  • Rédiger un rapport de garde (données, anomalies constatées, interventions)
  • Assurer la maintenance de premier niveau des outils et du matériel
  • Réceptionner, vérifier et stocker les matières et le matériel

Savoir-être

  • Rigueur, minutie et méthode
  • Respect des consignes et procédures
  • Sens de l’organisation
  • Habileté manuelle
  • Autonomie
  • Réactivité
  • Capacités d'attention et de réaction
  • Respect des consignes

Cadre professionnel

L’emploi s’exerce sur des installations généralement importantes pour des entreprises de sidérurgie lourde ou fine (aciers spéciaux), de fonderie, d’électrométallurgie (aluminium et dérivés), de première transformation des métaux. Les postes de travail sont situés au pied des équipements, qu’ils soient ou non automatisés ou informatisés. Certaines activités peuvent être réalisées en cabines isolées du bruit, de la poussière et de la chaleur provoquée par le métal en fusion. L’opérateur travaille le plus souvent en position assise avec des équipements de protection individuelle. Il travaille souvent dans des endroits où la température est très élevée ! Certains employeurs peuvent demander un brevet clark.

Formations

Il n’existe pas de formation spécifique pour se préparer à ce métier. Le centre de compétence Technifutur propose aux demandeurs d’emploi une formation en alternance de « Opérateur de production » qui pourrait s’appliquer à tous les secteurs de l’industrie. Il propose aussi diverses formations en maintenance pour opérateurs de production : « Diagnostic de défaillance pour opérateurs de production », « Pilotage, maintenance et réparation d’une ligne de production », « Diagnostic de pannes », etc. Il propose aussi des formations en fonderie : « Amélioration de l’état des surfaces noyautées », « Analyse de défauts en fonderie acier », « Automatisation du parachèvement ».
L’Institut de Formation Postscolaire de l’industrie des fabrications métalliques (IFPM) propose des formations continues dans la programmation et manipulation de machines à commandes numériques et en fonderie.
Il existe aussi la possibilité pour un jeune de 16 à 25 ans de signer un « Contrat d’apprentissage industriel » en tant que « opérateur machines », « ouvrier polyvalent en fonderie », « ouvrier en fonderie de non-ferreux », « technicien en fonderie » ou « conducteur-régleur de machines automatisées ».

Nous vous invitons aussi à découvrir les formations menant au métier Opérateur·rice de production.

Les liens formations-métiers sont mis à jour annuellement.

Autres appellations : Appareilleur·euse de haut fourneau, Conducteur·rice d’installations à mouler, Conducteur·rice d’installations de production de métaux, Conducteur·rice de four de forge, Conducteur·rice de ligne en métallurgie, Conducteur·rice de machine à couler, Conducteur·rice de machine de l’industrie métallurgique, Contrôleur·euse de haut fourneau, Couleur·euse-fondeur·euse, Couleur·euse-pocheur·euse, Cubilotier·ère en fonderie, Enfourneur·euse-défourneur·euse de laminoir, Fondeur·euse, Forgeron·ne, Mouleur·euse d’éléments métalliques, Opérateur·rice d’aciérie, Opérateur·rice de coulée en salle (métallurgie), Opérateur·rice de four, Opérateur·rice de fusion, Opérateur·rice de haut-fourneau, Opérateur·rice de machines en métallurgie, Opérateur·rice de production en usinage des métaux, Opérateur·rice en fonderie, Opérateur·rice sur machines d’usinage des métaux, Technicien·ne en fonderie

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.