Siep Logo

Animateur-directeur/animatrice-directrice d'un centre culturel

Administration & législation / Gestion administrative
Culture / Organisation et encadrement

Mise à jour 18/07/2013 - Fiche 2449

Acteurs importants de la démocratisation de la culture, les centres culturels sont des associations sans but lucratif [1]qui ont pour missions d’offrir des possibilités de création, d’expression et de communication artistique, de mener des actions visant à une démarche d’éducation permanente, de veiller à la diffusion artistique et la mise en valeur du patrimoine et de soutenir la vie associative. Ils proposent de multiples événements culturels, artistiques, citoyens, qui peuvent consister en des spectacles mais aussi des ateliers créatifs. En fonction de leur localisation géographique, ces centres peuvent être locaux ou régionaux. Il existe 115 centres culturels reconnus en Wallonie et à Bruxelles.  

Le fonctionnement journalier d’un centre culturel n’a plus de secrets pour l’animateur-directeur ! Il supervise la mise en place des différents projets menés en fonction des objectifs du centre culturel. Il établit le programme des activités de la saison (visionnage et choix des spectacles et animations) et assure un équilibre dans les disciplines proposées au public.  

Il est généralement entouré d’une équipe de professionnels (animateurs, chargés de communication, comptables, secrétaires, régisseurs, techniciens…), plus ou moins importante en fonction de la structure. Dans les petits centres, où la polyvalence est de mise, il est fréquent que l’animateur-directeur endosse plusieurs casquettes (communication, diffusion, animation, gestion comptable, technique…).  

L’animateur- directeur gère le personnel et la mise en place des projets mais il est également garant de la bonne gestion administrative et financière du centre. Véritable médiateur, il doit à la fois défendre les intérêts du centre culturel et de son équipe, tout en gardant le soutien de son conseil d’administration et des pouvoirs publics.


[1] Les Centres culturels sont institués en secteur et sont reconnus par l’arrêté royal de 1970 et le décret du 28 juillet 1992 par lequel les Foyers culturels et Maisons de la Culture sont devenus des Centres culturels locaux et régionaux. 

 

Compétences & actions

  • Posséder une très bonne connaissance des enjeux des politiques culturelles et des différents champs de l’action culturelle
  • Connaître les différents publics
  • Concevoir un programme d’animations et de spectacles
  • Etablir un projet de développement du centre culturel
  • Pouvoir gérer et animer une équipe
  • Recruter du personnel
  • Gérer la comptabilité
  • Introduire des demandes de subsides
  • Négocier
  • Maîtriser l’outil informatique

Savoir-être

  • Sensibilité artistique
  • Leadership
  • Créativité et imagination
  • Sens du contact et de la communication
  • Diplomatie
  • Disponibilité et flexibilité
  • Bonne organisation
  • Débrouillardise

Cadre professionnel

L’animateur-directeur travaille à temps plein en tant que salarié au sein d’un centre culturel qui peut être local (couvre une ou plusieurs communes) ou régional (couvre minimum un arrondissement administratif). Ses horaires sont irréguliers (il ne doit pas compter ses heures). En raison de la nature de ses activités, il est régulièrement amené à assurer des prestations en soirée et les week-ends. Il travaille en équipe et mène de nombreuses négociations (avec les artistes, élus politiques, techniciens du spectacle, fournisseurs, etc.).


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.