Siep Logo

Ingénieur·e en agronomie, bioingénieur·e

Environnement & nature / Agriculture & végétaux
Sciences / Sciences de la terre

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie
Code Riasec IRE - Mise à jour 31/07/2015

L'ingénieur en agronomie est mu par l’objectif de protéger la nature et/ou d’en optimaliser l’exploitation.

Sa pratique l’amène à le décliner dans des domaines variés comme la Chimie et les Bio-industries (chimie, biologie, biotechnologies, bio-informatique, génétique, sciences et technologies des aliments, technologies de l'eau, etc.), les Sciences et technologies de l’environnement (Nature, Eaux, Forêts, génie rural et environnemental, la gestion de l'environnement et l'aménagement du territoire) ou encore les Sciences agronomiques (agronomie générale, tropicale, économie et développement, protection des végétaux, horticulture, productions animales, etc.).

Il peut donc être amené à superviser ou contrôler une exploitation agricole; améliorer le rendement des cultures en tenant compte des facteurs écologiques, économiques et culturels d'un pays; aménager, gérer, analyser et contrôler les milieux naturels et leur utilisation; étudier l’impact d’un projet sur l’économie d’une région, etc.

La variété du métier n’en efface néanmoins pas quelques invariants puisque l'ingénieur en agronomie est avant tout un chercheur et … un « trouveur ». Peu importe son domaine d’activité, il étudie la situation sous tous les aspects (humains, économiques, environnementaux, etc.) et invente un système qui répondra au mieux à la réalité, qu’il s’agisse d’un projet de conservation, d’un plan d’exploitation ou d’aménagement du territoire, d’un système d’irrigation ou du choix de culture intégrée le plus approprié.

 

Compétences & actions

  • Connaissance approfondie de l’agronomie
  • Connaissance générale de toutes les sciences du vivant
  • Compétences en gestion de projet
  • Connaissance de plusieurs langues dont l’anglais
  • Gestion d’équipe
  • Compétences en communication
  • Maîtrise de l’outil informatique

Savoir-être

  • Créativité
  • Organisation
  • Gestion d’équipe
  • Rigueur et méthode
  • Autonomie
  • Respect des normes de sécurité et d’hygiène
  • Souci de l’environnement
  • Sens pratique
  • Polyvalence
  • Contact et communication
  • Ethique
  • Mobilité
  • Sens des décisions

Cadre professionnel

Employé par un centre de recherches, une administration, une ONG, une université, ou une industrie de transformation de produits de l’agriculture, il peut être consultant, chercheur, chef de culture, professeur, conseiller, etc. Les débouchés sont nombreux et lui permettent de postuler dans le monde entier. L'ingénieur en agronomie est à la fois un homme de terrain, de laboratoire, de bureau, d’auditoire et de réunions.

Autres appellations : Ingénieur·e chimiste et des bio-industries (ancienne nomenclature), Ingénieur·e civil·e en écologie générale
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.