Siep Logo

Professeur·e de langues et lettres anciennes

Education & pédagogie Sciences humaines & sociales / Education & pédagogie
Lettres Culture / Lettres

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Région germanophone Métier en pénurie en Wallonie Métier en pénurie en Wallonie Lettres
Mise à jour 07/02/2019

La profession de professeur de langues et lettres anciennes allie la connaissance des langues éteintes/mortes aux compétences pédagogiques. Hormis l’apprentissage des langues proprement dites, l’enseignant suscite la curiosité intellectuelle des apprenants et les amène à s’ouvrir à une civilisation disparue, à un ancien monde. Il permet à ses élèves de jeter un regard nouveau sur l’Antiquité, en s’appuyant sur les textes classiques, mais également sur les apports des sciences humaines, comme l’histoire ou l’archéologie. L’étude des langues anciennes développe, en outre, une acuité particulière aux phénomènes linguistiques ; l’apprentissage des langues modernes romanes, mais aussi germaniques s’en trouve privilégiée. Le latin et le grec ancien permettent plus particulièrement de pénétrer dans le monde de la culture européenne au sens large, et de comprendre les fondements de notre civilisation.

Dans l’enseignement secondaire général de transition, ce professeur enseigne le latin et/ou le grec ancien. La lecture, la compréhension de textes latins ou grecs permettent surtout aux élèves de développer des compétences intellectuelles et méthodologiques, une meilleure connaissance de la langue française et de ses origines, via les structures syntaxiques ou les éléments morphologiques et lexicaux. Le professeur dispense la compréhension de ces langues (vocabulaire, grammaire, syntaxe propre au grec et au latin), mais propose aussi des exercices de thèmes et de versions (traductions) de textes anciens. Il utilise des outils pédagogiques variés et propose des activités intéressantes (visites culturelles, films et documentaires historiques, etc.) pour capter l’attention et encourager l’apprentissage. Afin d’évaluer la maîtrise de ces différentes compétences, l’enseignant définit des objectifs, et met en place des évaluations.

À l’université, le professeur est aussi un chercheur qui participe à l’évolution des connaissances dans sa discipline. Il mène des travaux de recherches, assure le suivi de la rédaction de thèses de doctorat et la publication d’articles ou d’ouvrages de référence. Les langues anciennes étudiées à l’université sont le latin et le grec, mais aussi l’arabe, l’assyro-babylonien, l’égyptien hiéroglyphique, le sanskrit, les langues à écritures cunéiformes (akkadien et hittite), l’hébreu biblique, les langues araméennes (araméen et syriaque), les langues du Caucase (arménien et géorgien), etc.

Les activités en classe demandent un travail important de préparation et de planification (en dehors des heures de cours), tant sur le contenu que sur l’élaboration et la correction d’exercices et d’examens. Il participe également aux conseils de classe/jurys, à des réunions avec d’autres professeurs et, quand il enseigne dans le secondaire, à des rencontres avec les parents d’élèves. Comme ses autres collègues, il peut être titulaire de l’une de ses classes. S’ajoutent alors à ses responsabilités d'autres missions : développer des contacts avec les familles (notamment en lien avec l'orientation des élèves), organiser le conseil de classe, etc.

 

Compétences & actions

  • Maîtriser parfaitement la ou les matières enseignées et le français (tant à l’oral qu’à l’écrit)
  • Posséder une bonne connaissance de la culture de la ou des langues enseignées (textes, auteurs, histoire, géographie, etc.)
  • Préparer et donner des leçons, créer des exercices adaptés
  • Transmettre des savoirs
  • Maîtriser des techniques d’animation et de gestion de groupes
  • Maintenir la discipline, gérer les conflits
  • Concevoir des supports didactiques
  • Préparer et corriger les devoirs, évaluations et examens
  • Mettre à jour ses connaissances tant dans son domaine qu’en pédagogie

Savoir-être

  • Aptitude à susciter et encourager l’envie d’apprendre
  • Autorité et fermeté
  • Facilité de contact et aptitudes communicationnelles
  • Organisation, rigueur, méthode et structure
  • Enthousiasme et dynamisme
  • Disponibilité, patience et tolérance
  • Créativité et adaptabilité
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Résistance au stress

Cadre professionnel

En fonction de son diplôme, on retrouve le professeur de langues et lettres anciennes dans des classes de l’enseignement secondaire (inférieur ou supérieur, dans le général de transition) ou dans l’enseignement supérieur (à l’université). Il peut aussi, plus rarement, travailler dans l’enseignement de promotion sociale de niveau secondaire. Certains enseignent au sein d’instituts privés ou donnent des cours particuliers à domicile. Dans ces derniers cas, ils exercent plus souvent sous statut d’indépendant.

Conditions requises

Remarque concernant l'enseignement dans les écoles fondamentales et secondaires :

La réforme des titres et fonctions de l’enseignement est entrée en vigueur le 1er septembre 2016. Elle a pour vocation d’harmoniser les titres, fonctions et barèmes des professionnels de l'enseignement fondamental et secondaire de tous les réseaux en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle vise également à garantir la priorité aux titres requis sur les titres suffisants et à instaurer un régime de titres en pénurie.

Pour plus d'informations à ce sujet : www.enseignement.be/index.php?navi=3910

Autres appellations : Agrégé·e en langues et lettres anciennes, Agrégé·e en langues et lettres classiques, Agrégé·e en philologie classique, Chargé·e de cours en langues et lettres anciennes, Enseignant·e en langues et lettres anciennes, Professeur·e de latin, Professeur·e de grec ancien, Professeur·e de langues mortes
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.