Siep Logo

Inspecteur·rice principal·e de police

Sécurité / Police

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Mise à jour 10/10/2019

La correction de PV, le travail sur des dossiers de disparitions/fugues de personnes, les perquisitions, le maintien de l’ordre extérieur aux abords des stades de football, l’intervention lors de différends familiaux ou encore lors d’accidents de circulation, etc. sont quelques-unes des nombreuses missions que l’inspecteur principal de police peut être amené à réaliser.

Il peut également être chargé de la supervision d’un groupe de personnes, généralement des inspecteurs et des agents de police dans le cadre d’équipes ou d’unités réduites.

 

Compétences & actions

  • Déceler rapidement des comportements suspects et des situations de conflits ou de danger
  • Faire face aux situations difficiles et dangereuses
  • Analyser et résoudre des problèmes
  • Avoir une approche juste des conflits
  • Résister à la fatigue physique et nerveuse
  • S’adapter aux différents publics rencontrés
  • Gérer une équipe et planifier son travail
  • Posséder des capacités communicationnelles
  • Disposer de connaissances légales et administratives

Savoir-être

  • Résistance au stress
  • Sang-froid et calme dans toutes situations
  • Adaptation et rapidité d’action
  • Capacité à convaincre
  • Sens de l’écoute et facilité de contact
  • Bonne condition physique
  • Faire preuve d’autonomie
  • Attention, concentration et rigueur
  • Leadership et capacités managériales
  • Empathie et respect de l’autre
  • Impartialité et diplomatie
  • Intégrité
  • Patience

Cadre professionnel

L’inspecteur principal de police (cadre moyen) dispose de compétences policières complètes et travaille bien souvent en équipe de deux.

Les fonctionnaires de police du cadre moyen sont, soit des inspecteurs principaux de police (ayant obtenu une promotion interne), soit des inspecteurs principaux de police disposant d’une spécialisation particulière et recrutés sur base d'un diplôme d’enseignement supérieur de type court (ex : comptabilité, informatique, etc.). Ces derniers constituent ce que l'on appelle le cadre moyen spécialisé. 

Un inspecteur principal (avec ou sans spécialisation) peut travailler dans n'importe quel corps de la police locale ou au sein de la police fédérale.

Après 6 années d'ancienneté en tant que cadre moyen et une évaluation professionnelle positive, l'inspecteur principal peut participer aux épreuves de sélection pour le cadre des officiers (commissaire), pour autant qu'il soit titulaire d'un diplôme universitaire ou qu'il ait réussi l'épreuve de cadre.

Conditions requises

Le détenteur d'un diplôme d’enseignement supérieur de type court peut postuler pour le cadre moyen (inspecteur principal de police avec spécialisation). 

D’une manière générale, pour pouvoir prétendre à une fonction en uniforme à la police, qu'elle soit fédérale ou locale, il faut répondre à certaines conditions générales d'admission et passer différents tests de sélection.

Pour participer aux épreuves de sélection, il faut :

  • Être de nationalité belge
  • Jouir de ses droits civils et politiques
  • Être de conduite irréprochable 
  • Avoir satisfait aux lois sur la milice (pour les candidats masculins) 
  • Être âgé de 17 ans au moins
  • Transmettre au service du Recrutement et de la Sélection un dossier d'inscription complet 
  • Respecter le délai d'1 an entre la notification d'un échec à une épreuve de sélection précédente et une nouvelle inscription pour le même cadre 
  • Ne pas faire l'objet d'une interdiction légale de port d'armes, ni refuser ou s'abstenir de toute forme d'usage d'armes 
  • Fournir un extrait de casier judiciaire d'une ancienneté maximale de 3 mois à la date de dépôt de la candidature 

Pour débuter la formation :

  • Être âgé d'au moins 18 ans 
  • Disposer des aptitudes physiques requises et être exempt de tout handicap incompatible avec les exigences de la fonction visée 
  • Avoir réussi les épreuves de sélection 
  • Être en possession du permis de conduire de catégorie B (boîte manuelle)

Les épreuves de sélection

L’inspecteur principal de police avec spécialisation aura, au préalable, réussi 5 épreuves de sélection avant d’accéder à la formation obligatoire dans une école de police. Les épreuves de sélection sont réparties sur 4 journées qui s’étendent sur une période de 6 à 8 mois qui suit le dépôt de la candidature. Une épreuve de sélection supplémentaire d’une durée d’une ½ journée vient s’ajouter à la procédure de sélection. Cette dernière peut prendre la forme d’une étude de cas ou d’un questionnaire spécifique et se déroule au sein du service de Recrutement et de Sélection. Après avoir réussi le concours et s'être classé en ordre utile, l'aspirant inspecteur principal est envoyé dans une école de police pour y suivre la formation de base.

1re et 2e épreuves : les épreuves cognitive et sportive

Durant l’épreuve d’aptitudes cognitives, le candidat devra passer différents tests :

  • Des tests psychotechniques évaluant son raisonnement abstrait et numérique ainsi que sa capacité à manier des informations  
  • Des tests orthographiques et grammaticaux de la langue dans laquelle le candidat s'est inscrit 
  • L’aptitude à rédiger

L’examen physique comprend le parcours fonctionnel. Celui-ci se compose de 2 parties distinctes, à présenter l’une à la suite de l’autre :

  1. 1. Un parcours avec une série de 6 obstacles (un escalier d’une hauteur de 2m suivi d’un saut, un saut en longueur, un saut en hauteur, un tunnel, une poutre d’équilibre et à nouveau un escalier suivi d’un saut). L’ensemble du parcours doit être réalisé à 3 reprises dans un temps maximum de 3 minutes 20 pour les candidates féminines et de 2 minutes 50 pour les candidats masculins.
  2. 2. Un test de robustesse composé de quelques exercices physiques à réaliser en un temps maximum de 60 secondes :
    • Un test de poussée et de traction d’un chariot pesant 200 kg (aller-retour sur une distance de 10m) 
    • Un test de transport d’un mannequin pesant 48 kg (aller-retour sur une distance de 5m)

En cas de réussite, l’attestation reste valable 1 an. 

A ces 2 épreuves s’ajoute une épreuve professionnelle. Cette dernière est organisée en ½ journée au Service de Recrutement et Sélection. L’épreuve repose sur une étude cas ou un questionnaire spécifique et poursuit l’objectif d’évaluer les connaissances professionnelles du candidat.

3e épreuve : la personnalité 

Durant cette épreuve, qui se déroule à Bruxelles, le candidat devra se soumettre à :

  • Un questionnaire informatisé de personnalité 
  • Un questionnaire biographique 
  • Un test du bac à courrier
  • Des mises en situation à réaliser seul·e ou en groupe 
  • Une interview structurée

4e épreuve : La commission de sélection

Cette épreuve, qui dure environ une heure, consiste en un entretien devant un jury. Celui-ci a pour but d'évaluer l'aptitude globale du candidat pour la fonction sur base, d'une part, d'une synthèse de l'ensemble des épreuves de sélection précédentes et, d'autre part, des informations complémentaires obtenues lors de cette interview.

5e épreuve : l’épreuve médicale

L’examen médical comprend les examens et analyses suivants : 

  • Examen biométrique (taille et poids) 
  • Vue 
  • Audition 
  • Examen clinique 
  • Électrocardiogramme 
  • Urines

En cas de réussite, l’attestation reste valable 2 ans. Une enquête sur le milieu et l'entourage du candidat (enquête de moralité) sera aussi effectuée en parallèle afin de vérifier qu'il dispose de suffisamment de légitimité pour pouvoir exercer sa fonction. Au terme de ces 5 épreuves, le candidat sera inscrit dans une réserve de recrutement, suivra des cours dans une école de police et passera une ultime visite médicale de contrôle. 

Le brevet de réussite du processus de sélection est valable 2 ans.

Autres appellations : Cadre moyen, Fonctionnaire de police, Policier·ère
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.