Un agriculteur peut-il semer dans son champ récemment acquis ? Le promoteur immobilier est-il autorisé à débuter les constructions sur un terrain donné ? Le pédologue est le scientifique qui répond à ces questions : spécialiste des sols, il porte une attention particulière à cette ressource non renouvelable. 

Il observe et travaille la structure des sols : il se rend sur le site du projet pour fouiller, mesurer et sonder les terrains. Aidé d’une équipe d’ouvriers, il creuse une « fosse pédologique » à l’aide d’un engin de chantier ou d’une tarière (un outil pour percer le sol en forme de spirale) afin d’avoir une vue d’ensemble. C’est un trou de deux mètres de profondeur environ (parfois plus) dans lequel il procède à des prélèvements et des échantillons. 

Il examine, recense et analyse les caractéristiques (l’agencement, la profondeur, l’épaisseur, la couleur, la texture, etc.) de n’importe quel sol. Par exemple, il mesure la capacité d’un terrain à absorber la pluie. Il transporte les données recueillies jusqu’à son laboratoire, les analyse et tire les conclusions en fonction des résultats : il détermine si le sol permet de réaliser le projet urbain, agricole ou industriel envisagé. Dans le cas de l’agriculteur, il lui confirme si le sol est fertile ou non.

Le pédologue réalise un travail préventif sur l’environnement. Grâce à sa connaissance des sols, il conseille et informe : il offre des recommandations sur son usage afin de limiter les crues, éviter un potentiel affaissement, etc. Il attire l’attention sur d’éventuels risques de pollution industrielle et agricole. Il évalue l’impact des différents projets d’aménagement (un site industriel qui représente un danger de contamination des eaux souterraines, par exemple) et leurs conséquences à long terme.

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances approfondies en sciences de la Terre (géologie, géographie, cartographie, géomatique, géochimie, géophysique, géodésie, géotechnique, pédologie, minéralogie, pétrologie, pétrographie, stratigraphie, sédimentologie, hydrogéologie, sismologie) ainsi que de bonnes bases en mathématiques, statistiques et physique 
  • Posséder des connaissances relatives à la nature et à l’évolution des sols
  • Maitriser des logiciels de modélisation informatique et de simulation numérique (logiciels de cartographie, de modélisation 2D ou 3D, Système d’Information Géographique – SIG)     
  • Récolter et analyser des échantillons de roches et de minerais, notamment au moyen de techniques de sondage ou par carottage (technique d’exploration par forage sous-terrestre)
  • Interpréter les données issues de relevés, de prélèvements et de sondages
  • Identifier les conséquences d’un projet d’aménagement ou de réaménagement sur le sol et l’environnement
  • Coordonner et orienter une équipe de travail pluridisciplinaire

Savoir-être

  • Rigueur 
  • Sens de l’observation  
  • Esprit d’analyse et de synthèse          
  • Bonnes capacités de rédaction
  • Leadership
  • Aisance communicationnelle  
  • Respect de l’environnement

Cadre professionnel

Le pédologue réalise des projets pour l’État, une collectivité locale, une entreprise privée, un cabinet d’urbanisme (d’architecture, par exemple) ou un bureau d’études. 

Il partage son temps de travail entre ses investigations sur le terrain et ses analyses en laboratoire. À la tête d’une équipe, il organise, coordonne et dirige des groupes de travail. Il collabore avec différents professionnels en fonction du chantier.

À long terme, sa carrière évolue : il peut devenir responsable de projet, directeur de cabinet ou de bureau d’études. 

Autres appellations : Analyste en composition du sol, Agronome pédologue, Ingénieur·e pédologue
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.
Ce site web utilise des cookies à des fins d'analyse ou d'expérience utilisateur. En savoir plus