Siep Logo

Secrétaire de rédaction

Communication / Information

Code Riasec CES - Mise à jour 18/07/2012

Bras droit du rédacteur en chef, le secrétaire de rédaction n’existe que dans la presse écrite. Il supervise de A à Z la fabrication du journal et établit le « chemin de fer », qui détermine la place des articles, photos, dessins, etc. dans le journal, en fonction de l’actualité, de la ligne éditoriale et des particularités du média.

Journaliste, le secrétaire de rédaction n’écrit pourtant que rarement, en général pour apporter de légères corrections, changer des titres, raccourcir des textes… Son activité principale est de veiller à la cohérence du journal et de faire respecter les délais de bouclage. Garant de la qualité et de la crédibilité de l'information, ce professionnel coordonne les différentes équipes qui travaillent à la réalisation d'un journal. Aucune faute orthographique, syntaxique ou technique, aucune coquille ni barbarisme ne résistent à sa parfaite maîtrise de la langue. Il habille chaque article, le met en page, c'est-à-dire qu'il organise tous les éléments dans la page en fonction de leur importance : titres, articles, publicités, dessins, photos, légendes, encadrés, etc. Il choisit les polices et les tailles de caractères. Si nécessaire, il pratique des coupes dans le texte ou remanie le contenu pour le rendre lisible et attrayant. Il gère et supervise le travail de toute l'équipe technique, tient le chemin de fer (tableau qui met à plat toutes les pages d'un journal), et fait respecter les délais de bouclage. Il est capable de rédiger des articles lui-même ou de choisir l'orientation des publications, de décider de la table des matières ou des thèmes à traiter.

Sous l’autorité du rédacteur en chef, il travaille en étroite collaboration avec les autres membres de la rédaction, les maquettistes et la fabrication. Sa connaissance de la chaîne de fabrication en fait la véritable cheville ouvrière de la publication, tout en l’amenant à jouer un rôle de médiateur et d’agent de liaison entre les différents intervenants.

Outre les qualités rédactionnelles et orthographiques communes à tous les journalistes, le rôle de secrétaire de rédaction exige donc une grande culture générale, des connaissances techniques pointues et un sens des relations humaines indiscutable.

 

Compétences & actions

  • Avoir d’excellentes capacités rédactionnelles et orthographiques
  • Posséder une grande culture générale
  • Posséder un sens esthétique graphique développé
  • Maîtriser les techniques informatiques de montage et les logiciels spécifiques (Indesign, XPress, Photoshop, ProLexis, etc.)
  • Connaître les rouages de l’entreprise et les intervenants
  • Respecter les délais et suivre les consignes
  • Parler plusieurs langues

Savoir-être

  • Gestion et organisation
  • Diplomatie, écoute, dialogue et sens du contact
  • Polyvalence
  • Esprit analytique et sens critique
  • Capacité de persuasion
  • Souplesse, disponibilité
  • Rapidité d’esprit, dynamisme
  • Capacité à travailler dans l'urgence
  • Résistance au stress, sang-froid
  • Autonomie
  • Rigueur
  • Sens des responsabilités

Cadre professionnel

Le secrétaire de rédaction travaille dans la presse écrite, qu’elle soit quotidienne, périodique, magazine ou spécialisée (revues techniques et professionnelles).

C’est un métier qui demande, en permanence, une importante dose d’investissement personnel. Le secrétaire de rédaction est le dernier maillon de la chaîne avant impression. Il est souvent le dernier à quitter la rédaction.

Avec l’arrivée du tout numérique, le secrétaire de rédaction est souvent amené à remplir aussi la fonction de maquettiste/metteur en page.

C’est un poste exigeant qui mène souvent vers celui de rédacteur en chef. Les salaires varient entre 1 500 et 3 000 € bruts mensuels, selon la taille et l’importance du média.

Autres appellations : Blogueur·euse, Correcteur·rice, Maquettiste

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.