Siep Logo

Ergothérapeute

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé
Code Riasec SRE - Mise à jour 15/07/2015

Parmi les professionnels du monde paramédical, l'ergothérapeute est sans doute le plus méconnu. L'ergothérapie (du grec ergon «travail» et therapeia «soin») est une forme spécifique de traitement paramédical s'adressant aux personnes présentant un dysfonctionnement (permanent ou temporaire) physique, psychique et/ou social en vue de leur permettre d'acquérir, de recouvrer ou de conserver un fonctionnement optimal dans leur vie personnelle, leurs occupations professionnelles ou la sphère de leurs loisirs, par l'utilisation d'activités concrètes s'y rapportant, et en tenant compte de leurs potentialités et des contraintes de leur environnement.

Source : définition officielle de la Fédération Nationale Belge des Ergothérapeutes: http://www.ergobel.be 

L'objectif de l'ergothérapeute est donc de restituer à la personne son indépendance, de faciliter son intégration dans son milieu, de l'amener au développement optimal de ses capacités, tout en tenant compte de ses limites. Pour ce faire, l'ergothérapeute pose les actes suivants : Il commence par une phase d'observation, en vue d'élaborer un bilan des capacités et incapacités, physiques et mentales, de la personne dans ses activités de la vie journalière, ses activités professionnelles et socioculturelles, ainsi que dans son environnement (physique, social et culturel).

  • Il élabore et réalise des programmes d'intervention individuelle ou collective, axés sur la prévention ou la rééducation active.
  • Il met la personne aidée en situation par l'utilisation, soit d'activités de la vie quotidienne, d'activités ludiques, artisanales ou d'expression, soit de techniques ou d'appareillages spécifiques tels orthèses , prothèses, aides techniques, etc. Il évalue les résultats obtenus et révise des actions à poser. Les compétences de l'ergothérapeute s'exercent dans une relation à la personne qui lui permet de maintenir ou retrouver son identité personnelle, son rôle social ainsi que d'exprimer ses émotions et difficultés. En fonction des troubles à traiter, l'ergothérapeute peut recourir aux formes d'ergothérapie suivantes : L'ergothérapie analytique consiste en une rééducation élective de muscles déterminés.
  • L'ergothérapie de diversion a pour but de veiller aux besoins psychologiques du malade, comme par exemple, le distraire par un travail, le mettre en contact avec autrui, etc.
  • L'ergothérapie fonctionnelle vise au développement d'une ou de plusieurs fonctions motrices déterminées. Il s'agit habituellement d'un mouvement global du membre supérieur. L'ergothérapie industrielle utilise surtout les gestes utilitaires de la vie professionnelle. Pour plus d'information, l'Arrêté Royal du 8 juillet 1996 définit les prestations techniques qui relèvent de la compétence des ergothérapeutes.
 

Compétences & actions

  • Connaissances scientifiques
  • Connaissances techniques
  • Capacité à établir un bon contact avec ses patients afin de créer un climat de confiance qui favorisera la réadaptation
  • Capacité à travailler en équipe car il est en relation permanente avec l'équipe de soins
  • Habilité manuelle pour la mise au point de petits appareillages destinés à faciliter les gestes usuels

Savoir-être

  • Attrait pour les relations humaines et goût des contacts
  • Créativité
  • Dévouement
  • Dynamisme
  • Sens de l'observation
  • Sens de l'organisation
  • Sens social
  • Stabilité psychologique

Cadre professionnel

L'ergothérapeute travaille comme indépendant, en association ou non avec d'autres, et/ou comme salarié. Ce professionnel de la rééducation peut être amené à pratiquer au sein d'hôpitaux, de maisons de repos, d'ateliers protégés, de centres de santé mentale, de centres de rééducation fonctionnelle où il assure la réalisation des actes qui sont prescrits ou confiés par le médecin. Il peut travailler au sein d'établissements d'enseignement spécial primaire et secondaire. Il peut également occuper un poste de conseiller en prévention auprès des mutuelles dans les milieux de travail, les milieux scolaires et en matière d'ergonomie.

Conditions requises

La profession d'ergothérapeute ne peut être exercée que par les personnes remplissant les conditions suivantes (Arrêté Royal du 8 juillet 1996) :

  1. être détenteur d'un diplôme sanctionnant une formation, répondant à une formation d'au moins trois ans dans le cadre d'un enseignement supérieur de plein exercice
  2. entretenir et mettre à jour leurs connaissances et compétences professionnelles par une formation continue, permettant un exercice de la profession d'un niveau de qualité optimale. La formation continue doit consister en études personnelles et en participation à des activités de formation

Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.