Siep Logo

Ergothérapeute

Santé & bien-être / Pratique paramédicale & pharmaceutique

Profession dont l'accès est réglementé Profession dont l'accès est réglementé Métier en pénurie en Région bruxelloise Métier en pénurie en Région bruxelloise
Code Riasec SRE - Mise à jour 04/09/2018

L'ergothérapeute accompagne les personnes qui présentent un dysfonctionnement temporaire ou permanent, qu’il soit physique, psychique ou social. Son objectif est de permettre à la personne de maintenir, de restaurer ou d’acquérir un fonctionnement optimal et autonome dans des sphères aussi variées que la vie personnelle, les occupations professionnelles ou les loisirs. Pour atteindre ce but, l’ergothérapeute intervient au niveau des habitudes de vie ou de l’environnement de la personne.

Son domaine d’action est donc large et recouvre :

  • les actes de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, se positionner correctement, s’alimenter, se déplacer, communiquer, écrire, etc.) ;
  • l’accompagnement dans la scolarité ;
  • l’aménagement du poste de travail ou du domicile (prévention des chutes, préparation du retour ou maintien de l’autonomie au domicile) ;
  • l’aménagement de l’espace public ou des lieux de vie sociale.

Les prestations techniques de l’ergothérapeute s’inscrivent toujours dans un plan global de réadaptation du patient, élaboré par une équipe pluridisciplinaire sous la direction d’un médecin et avec la participation active du patient.

Lors de son intervention, l’ergothérapeute adopte un processus de prise en charge structuré, qui commence par une phase d'observation et d’évaluation. Cette première étape consiste en l’examen des aptitudes physiques, mentales et sociales de la personne et la rédaction d’un rapport technique adressé au médecin prescripteur. Sur base de ce recueil d’informations, il élabore et réalise un programme d'intervention individuel ou collectif, axé sur la prévention, la rééducation ou la réadaptation. Selon la situation du patient, l’ergothérapeute utilisera des appareillages spécifiques (orthèses, nouvelles technologies, domotique, etc.) mais aussi des aides techniques pour compenser le handicap (lit médicalisé, fauteuil roulant, matériel informatique permettant la synthèse vocale, etc.). Il propose des activités concrètes de la vie quotidienne, professionnelle ou sociale, ludiques ou d’expression selon un programme d’entraînement qui permettra au patient d’améliorer son autonomie. 

L’ergothérapeute étudie et adapte aussi l’environnement de la personne en situation de handicap. Il évalue les difficultés rencontrées au quotidien (se déplacer, sortir de la baignoire, etc.) et suggère des aménagements du domicile ou des habitudes de vie.

Il tient aussi un rôle de conseil et d’éducation auprès de l’entourage du patient, de façon à favoriser sa réinsertion sociale.

 

Compétences & actions

  • Posséder des connaissances scientifiques et techniques
  • Imaginer et mettre en place des exercices de rééducation et de mise en situation
  • Mettre au point et adapter le matériel ou les activités en fonction de la personne
  • Travailler en équipe pluridisciplinaire
  • Respecter les règles de déontologie
  • Entretenir et mettre à jour ses connaissances et compétences professionnelles

Savoir-être

  • Sens de l’écoute
  • Empathie
  • Patience
  • Diplomatie
  • Sens de l'observation
  • Créativité
  • Capacité d’adaptation
  • Dynamisme
  • Rigueur
  • Résistance physique

Cadre professionnel

L'ergothérapeute travaille comme indépendant ou salarié, en association avec d'autres professionnels (médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, assistants sociaux, psychologues, etc.). Il peut pratiquer au sein d'hôpitaux (dans les services pédiatriques, de médecine physique, de gériatrie, de psychiatrie, etc.), de maisons de repos, d'entreprises de travail adapté, de centres de santé mentale, de centres de rééducation fonctionnelle, dans des services d’accompagnement, dans le milieu carcéral, etc. Il peut également travailler au sein d'établissements d'enseignement spécialisé, primaire et secondaire. Il peut aussi occuper un poste de conseiller en prévention et en ergonomie auprès des mutuelles, dans les milieux professionnels ou scolaires.

Les horaires sont le plus souvent réguliers et de jour ; des déplacements sont parfois nécessaires.

Conditions requises

Le titre professionnel d'ergothérapeute est protégé par l’Arrêté royal du 8 juillet 1996. L’obtention d’un numéro d’agrément auprès d’une des Communautés est également nécessaire pour exercer.


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.